Les marchés européens terminent en hausse, le Dax bat un record

mardi 7 mai 2013 18h11
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse mardi, le Dax allemand battant son record de clôture, après une série de résultats supérieurs aux attentes dans le secteur bancaire, tandis que les investisseurs sont toujours optimistes quant à de nouvelles mesures de relance par les grandes banques centrales.

Le Dax a terminé en hausse de 0,86% (+69,70 points), à 8.181,78 points, après avoir être monté jusqu'à 8.206,81. La Bourse de Francfort bénéficie de son exposition à des marchés étrangers en forte croissance, de sa faible pondération en valeurs bancaires instables, et de l'image de solidité que conserve l'Allemagne au milieu d'une zone euro plongée dans la récession.

Les indices allemands ont également été stimulés par l'annonce d'une progression de 2,2% des commandes à l'industrie du pays en mars.

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,37% (+14,28 points) à 3.921,32 points. Le Footsie britannique a gagné 0,55%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a progressé de 0,67%.

L'indice européen des valeurs bancaires (+1,97%) affiche la plus forte progression sectorielle, tiré par Société Générale qui s'adjuge 5,68% à 30,14 euros, l'une des plus importantes hausses de l'Eurostoxx 50, en réaction à l'annonce d'un nouveau plan d'économies censé doper sa rentabilité après un premier trimestre difficile. .

HSBC progresse de 2,96% à 728,52 pence après avoir pratiquement doublé son bénéfice au premier trimestre, tandis que Commerzbank gagne 2,59% à 11,09 euros en raison d'une perte moins forte qu'attendu sur la même période.

Wall Street enregistrait une légère hausse au moment de la clôture des Bourses européennes, ce qui suffisait à faire franchir de nouveaux records au Dow Jones qui avoisine les 15.000 points et au Standard & Poor's 500, même si l'absence d'indicateurs majeurs rend peu probable une évolution sensible des cours.

Les bons chiffres des commandes à l'industrie allemande ont renforcé un temps l'euro qui est passé au-dessus de 1,31 dollar, mais la monnaie européenne s'est ensuite repliée pour revenir pratiquant inchangée, subissant toujours le contrecoup des propos tenus la veille par Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE), sur la possibilité d'une nouvelle baisse des taux.

Sur le marché obligataire, les futures sur le Bund allemand se sont repliées en-dessous de 146. Portés par un climat optimiste, les investisseurs se tournent vers des rendements plus élevés, comme ceux offerts par l'Autriche qui a émis mardi 1,2 milliard d'euros d'obligations à six ans et dix ans.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES