La récession menace de s'aggraver dans la zone euro

lundi 6 mai 2013 12h00
 

par Jonathan Cable

PARIS/LONDRES (Reuters) - L'activité du secteur privé dans la zone euro n'a connu qu'une légère amélioration en avril, ce qui laisse craindre une aggravation de la récession au deuxième trimestre, montrent les résultats publiés lundi de plusieurs enquêtes mensuelles Markit.

Les enquêtes effectuées auprès des directeurs d'achat montrent par ailleurs que le secteur privé allemand est à son tour en contraction et qu'il n'échappe plus désormais au marasme qui affecte les entreprises en France, en Italie et en Espagne.

L'indice composite PMI Markit de la zone euro, qui rassemble service et industrie manufacturière, est ressorti en légère hausse à 46,9 contre 46,5 en mars mais il demeure bien en dessous de la barre des 50 qui sépare contraction et expansion de l'activité.

Même si l'indice définitif est supérieur à l'estimation initiale de 46,5 donnée fin avril, il reste nettement inférieur aux chiffres enregistrés en janvier et février.

"Le PMI laisse penser que la récession dans la zone euro va probablement s'aggraver de nouveau au deuxième trimestre, après s'être ralentie lors du premier", estime Chris Williamson, économiste en chef de Markit. "Le PMI est globalement cohérent avec une baisse du PIB au rythme de 0,4% à 0,5% par trimestre."

La Banque centrale européenne (BCE) a abaissé la semaine dernière son principal taux d'intérêt à 0,5% afin de soutenir l'économie de la zone euro, qui s'est probablement contractée de nouveau au premier trimestre 2013, connaissant ainsi un an et demi de récession ininterrompue.

La première estimation du PIB des 17 pour janvier-mars est attendue le 15 mai.

L'ALLEMAGNE TOUCHÉE À SON TOUR   Suite...

 
L'INDICE PMI DES SERVICES EN FRANCE