Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

vendredi 3 mai 2013 18h12
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour vendredi à la Bourse de Paris, qui a clôturé en hausse, soutenue par la publication des chiffres de l'emploi aux Etats-Unis, où le taux de chômage est tombé à un plus de quatre ans en avril grâce à un nombre de créations de postes nettement plus élevé qu'attendu.

L'indice CAC 40, qui a fermé un "gap" ouvert depuis le 11 juillet 2011, a fini à 3.912,95 points, en hausse de 1,4%, soit pratiquement la moitié de son gain de la semaine (+2,7%):

* Les groupes parapétroliers VALLOUREC (+12,27% à 40,39 euros, plus forte hausse du CAC 40 et du SBF 120) et CGG (+12,25% à 18,69 euros) ont été les vedettes du jour, le marché saluant leurs publications trimestrielles ressorties toutes deux au-dessus des attentes. et

De son côté, TECHNIP a gagné 3,65% à 83,54 euros.

* EDF (+2,9% à 17,735 euros) s'est rapproché d'une résistance technique majeure vers 18,20 euros après avoir franchi un seuil important autour de 17,5-17,6 euros.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES ont été soutenues par l'emploi américain et l'engagement de la BCE d'assurer aux banques des liquidités illimitées jusqu'à la mi-2014 et d'étudier les moyens de favoriser les prêts aux PME.

MICHELIN a avancé de 3,7% à 66,47 euros, RENAULT de 3,13% à 53,65 euros, ALSTOM de 3,02% à 31,915 euros et ARCELORMITTAL de 2,64% à 9,631 euros. L'indice Stoxx du secteur européen des ressources de base (+3,55%) a signé la plus forte hausse sectorielle en Europe devant celui de l'automobile (+3,06%).

* Les BANQUES de la ZONE EURO (+1,9%) ont également profité de l'engagement de la BCE, SOCIÉTÉ GÉNÉRALE progressant de 2,75% à 28,545 euros et CRÉDIT AGRICOLE de 2,11% à 7,158 euros, quand BNP PARIBAS qui a assuré lors de ses résultats trimestriels que son plan de réduction de coûts était désormais bien engagé s'est adjugé 2,38% à 43,89 euros.

* A rebours de tendance, certaines VALEURS offrant un profil DÉFENSIF ont été délaissées après avoir profité de l'intérêt des investisseurs dans un contexte de dégradation de l'économie mondiale.   Suite...

 
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS