BNP assure que ses coûts sont maîtrisés

vendredi 3 mai 2013 10h32
 

par Matthias Blamont et Lionel Laurent

PARIS (Reuters) - BNP Paribas assure que son plan de réduction de coûts est désormais bien engagé alors que le contexte économique européen reste difficile et mise sur le lancement imminent d'une nouvelle offre digitale pour augmenter ses dépôts.

La première banque française a fait état vendredi d'un bénéfice net en baisse au titre du premier trimestre, pénalisée par une base de comparaison défavorable et une chute de près de 20% des revenus dans les activités de banque de financement et d'investissement, mais qui reste légèrement supérieur aux attentes.

Vers 10h, l'action BNP gagne 0,68% à 43,16 euros à la Bourse de Paris et surperforme l'indice sectoriel de la zone euro (+0,38%).

"Nous continuons à penser qu'avec une génération de capital solide (...) le groupe confirme qu'il est parmi les mieux placés (...) pour relever son dividende dans le temps", écrivent les analystes de Citigroup dans une note de recherche.

Face à une conjoncture économique qui tarde à manifester des signes concrets d'amélioration, BNP met la dernière main à une nouvelle offre en ligne dont les contours devraient être dévoilés le 16 mai.

Des sources ont indiqué à Reuters ces dernières semaines que le groupe espérait fidéliser 25.000 clients d'ici à la fin de l'année et 500.000 d'ici à cinq ans.

Pour maîtriser ses dépenses, la banque a annoncé en février le lancement d'un programme de réduction de coûts, "simple and efficient", qui prévoit des investissements de 1,5 milliard d'euros sur trois ans à compter de 2013, notamment dans l'informatique, pour simplifier ses opérations.

La banque, qui espère que ces dépenses permettront de dégager en retour des économies structurelles de deux milliards d'euros par an à partir de 2015, souligne dans un communiqué que le programme a fait l'objet d'un "démarrage rapide" au premier trimestre.   Suite...

 
BNP Paribas fait état d'un bénéfice net en baisse au titre du premier trimestre, pénalisée par une base de comparaison défavorable et par une chute de 20% de ses revenus dans ses activités de banque de financement et d'investissement. La banque française assure que son plan de réduction de coûts est désormais bien engagé alors que le contexte économique européen reste difficile et mise sur le lancement imminent d'une nouvelle offre digitale pour augmenter ses dépôts. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau