Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

jeudi 2 mai 2013 18h36
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour jeudi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a clôturé en légère hausse de 0,05% à 3.858,76 points, l'annonce d'une baisse du principal taux directeur de la banque centrale européenne (BCE) à un plus bas historique ayant déjà été anticipée par les investisseurs. L'absence de décisions sur de nouvelles mesures non conventionnelles, en particulier en faveur des PME, explique également la réaction mitigée des marchés d'actions :

* Plus forte hausse du CAC 40 et du SBF 120, CAPGEMINI s'est envolé de 7,66% à 37,60 euros, la SSII ayant rassuré les investisseurs après avoir confirmé ses objectifs annuels.

Son concurrent ATOS a progressé de 2,69% à 54,27 euros.

* CARREFOUR a grimpé de 2,94% à 22,56 euros après avoir annoncé la refonte de l'actionnariat de sa coentreprise avec le turc Sabanci Holding, réorganisation qui verra la part du groupe français de distribution passer sous le seuil de 50% des parts de cette JV.

* Les BANQUES ont soutenu la tendance en fin de séance, alors que BNP PARIBAS (+1,32% à 42,87 euros) doit publier vendredi matin ses résultats trimestriels.

SOCIÉTÉ GÉNÉRALE a pris 0,73% à 27,78 euros et CRÉDIT AGRICOLE +0,85% à 7,01 euros.

* EDF, qui a publié mardi des ventes en croissance organique de 4,7% au premier trimestre, a gagné 1,56% à 17,23 euros.

* Première capitalisation du CAC 40, SANOFI est parvenu à clôturer en légère hausse de 0,18% à 83,37 euros, après avoir perdu jusqu'à 3,7% en séance. Le groupe pharmaceutique a publié des résultats trimestriels de nouveau marqués par les pertes de brevets de plusieurs de ses grands médicaments, mais les performances dans le diabète, les vaccins et la filiale américaine Genzyme sont jugés encourageantes.

* De nombreuses VALEURS CYCLIQUES ont pâti des inquiétudes sur une dégradation de l'économie mondiale, alors que des analystes estiment que les effets d'une baisse des taux de la BCE aura peu, voire pas, d'impact sur l'économie.   Suite...

 
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS