L'économie espagnole continue de se contracter

mardi 30 avril 2013 12h33
 

MADRID (Reuters) - L'économie espagnole s'est contractée pour le septième trimestre de suite au cours des trois premiers mois de l'année, montrent les chiffres préliminaires publiés mardi et la récession dans laquelle est plongé le pays devrait durer jusqu'à l'an prochain.

Les chiffres de l'institut national de la statistique montrent que le produit intérieur brut (PIB) espagnol a baissé de 0,5% au premier trimestre par rapport au précédent, en raison de l'affaiblissement de la demande intérieure, après un déclin de 0,8% lors des trois derniers mois de 2012.

Le gouvernement espagnol a revu en forte baisse vendredi dernier ses prévisions économiques, disant anticiper désormais une contraction de 1,3% du PIB cette année, au lieu de -0,5% auparavant, et n'attendre qu'un retour modeste à la croissance (+0,5%) en 2014.

"Nous reconnaissons que le gouvernement a mené des réformes importantes mais le problème, c'est que l'économie espagnole se trouvait au départ dans une situation bien pire que n'importe quelle autre économie européenne et qu'il faut longtemps pour s'ajuster dans cet environnement", estime Silvio Peruzzo, analyste pour Nomura.

"Nous ne prévoyons pas de retour à la croissance en Espagne avant le courant de l'an prochain", ajoute-t-il.

En rythme annuel, le PIB a reculé de 2,0% sur le trimestre janvier-mars, après une baisse de 1,9% au cours du dernier trimestre 2012, ce qui marque la pire contraction annuelle depuis le début de la récession actuelle, fin 2011.

MADRID VEUT CROIRE À LA REPRISE

La contraction subie par la quatrième économie de la zone euro est semblable à ce qu'attendaient en moyenne les analystes interrogés par Reuters, que ce soit en rythme trimestriel ou annuel.

L'Espagne a subi plusieurs périodes de récession depuis l'explosion en 2008 de sa bulle immobilière, qui a mis des millions de personnes au chômage et a plombé la confiance des ménages et des entrepreneurs.   Suite...

 
LA CROISSANCE ESPAGNOLE