Bond de 44% du bénéfice de NYSE Euronext au premier trimestre

mardi 30 avril 2013 10h50
 

NEW YORK/PARIS (Reuters) - NYSE Euronext a annoncé mardi un bénéfice du premier trimestre en hausse de 44%, à la faveur d'une hausse des volumes de transactions sur les produits dérivés européens.

Le groupe, maison mère du New York Stock Exchange et qui contrôle aussi l'opérateur boursier européen Euronext basé à Paris, a fait état d'un bénéfice net de 126 millions de dollars (96,3 millions d'euros), soit 52 cents par action après dilution, contre 87 millions (34 cents/action) un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels, le résultat par action de l'opérateur de marchés est ressorti à 57 cents, soit un cent de plus que le consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S.

Son résultat d'exploitation a atteint 220 millions de dollars, en hausse de 12% par rapport au premier trimestre 2012, avec un ratio dette/Ebitda à 2,3 fin mars contre 2,5 fin 2012.

Son chiffre d'affaires trimestriel a reculé de 0,2% à 600 millions de dollars, la hausse de 14% du revenu sur les produits dérivés ayant été contre-balancée notamment par une baisse de 6% du revenu des marchés au comptant et des introductions en Bourse.

Avec une baisse des volumes échangés pour la troisième année d'affilée, Euronext a engagé une stratégie de réduction de coûts l'an dernier et vise à les diminuer de 250 millions d'ici 2014.

L'opérateur de marché a annoncé qu'il s'apprêtait à dépasser son objectif 2013 visant à ramener ses coûts à 1,52 milliard de dollars sur l'année 2013, contre 1,72 milliard en 2012.

NYSE Euronext est en cours d'acquisition, pour 8,2 milliards de dollars, par l'opérateur boursier américain IntercontinentalExchange, qui entend ainsi mettre la main sur le Liffe, deuxième marché européen des dérivés.

Le vote des actionnaires sur le dossier est prévu le 3 juin.

Le titre gagne 1,6% à 29,575 euros dans la matinée à la Bourse de Paris.

John McCrank, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison

 
Le directeur général de NYSE Euronext Duncan Niederauer. Le groupe, maison mère du New York Stock Exchange et de l'opérateur boursier européen Euronext, a vu ses bénéfices progresser de 44% au premier trimestre, à la faveur d'une hausse des volumes de transactions de produits dérivés européens. /Photo prise le 27 février 2013/REUTERS/Brendan McDermid