Fiat a plus souffert qu'attendu au 1er trimestre

lundi 29 avril 2013 19h22
 

par Bernie Woodall et Jennifer Clark

MILAN/DETROIT (Reuters) - Fiat a publié lundi des résultats trimestriels en baisse et inférieurs aux attentes, les ventes de sa filiale américaine Chrysler ayant souffert dans l'attente du lancement d'un nouveau modèle.

"Nous savions que nous allions ralentir pendant ce trimestre ; simplement, je ne pensais pas que nous allions ralentir autant", a reconnu Sergio Marchionne, qui dirige les deux constructeurs automobiles, lors d'une téléconférence avec des analystes et des journalistes.

En janvier, il avait prévenu que les bénéfices du groupe allaient diminuer au premier trimestre en raison des coûts de lancement de nouveaux modèles et de l'arrêt de la production de la Jeep Liberty.

La remplaçante de cette dernière, la Jeep Cherokee, ne sera pas commercialisée avant le troisième trimestre.

Sergio Marchionne a aussi expliqué la dégradation des résultats par des retards dans le lancement de la Jeep Grand Cherokee et d'utilitaires RAM, qui figurent parmi les meilleures ventes de Chrysler.

Fiat, qui contrôle le troisième constructeur américain depuis quatre ans, a néanmoins confirmé ses objectifs de résultats pour cette année, malgré les déboires de Chrysler et la baisse continue du marché européen.

Pour l'ensemble de 2013, Fiat prévoit toujours un chiffre d'affaires de 88 à 92 milliards d'euros, un bénéfice d'exploitation de 4,0 à 4,5 milliards et un endettement industriel net proche de sept milliards.

Sur les trois premiers mois de l'exercice, le groupe de Turin a vu son bénéfice d'exploitation reculer à 618 millions d'euros alors que les analystes financiers prévoyaient en moyenne un résultat de 720 millions.   Suite...

 
Fiat confirme ses objectifs de résultats pour cette année en dépit de la baisse des bénéfices de sa filiale américaine Chrysler et de pertes continues en Europe. /Photo d'archives/REUTERS/Mansi Thapliyal