La croissance américaine s'améliore mais reste fragile

vendredi 26 avril 2013 16h22
 

par Lucia Mutikani

WASHINGTON (Reuters) - La croissance de l'économie américaine s'est accélérée au premier trimestre mais moins qu'attendu, ce qui pourrait la rendre vulnérable à l'impact des coupes budgétaires et des augmentations d'impôts de ces derniers mois.

Le produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis a enregistré une croissance de 2,5% en rythme annualisé selon les premières estimations publiées vendredi par le département du Commerce. Les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne une croissance de 3,0% du PIB, après une hausse de 0,4% au quatrième trimestre.

"Ce n'est pas le fameux début d'année que nous espérions et les premiers chiffres de mars laissent supposer un ralentissement au cours du trimestre actuel", a commenté Avery Shenfeld, économiste chez CIBC World Markets Economic à Toronto.

Wall Street était en légère baisse en début de séance après ces chiffres et le dollar cédait du terrain face au yen japonais.

Cette première estimation de la croissance américaine pourrait encourager la Réserve fédérale (Fed) à poursuivre sa politique d'assouplissement monétaire.

Les investisseurs anticipent majoritairement qu'elle annoncera la poursuite de ses rachats d'obligations à hauteur de 85 milliards de dollars (65 milliards d'euros) par mois à l'issue de sa réunion de la semaine prochaine.

Par ailleurs, le rapport du département du Commerce montre que l'inflation est revenue sur janvier-mars à son plus bas niveau depuis le deuxième trimestre 2012, à 0,9%. En excluant les produits alimentaires et l'énergie, la hausse des prix ressort à 1,2%, ce qui est bien inférieur à l'objectif de 2% que s'est fixé la Fed.

LA DÉPENSE PUBLIQUE, FREIN AU PIB   Suite...

 
LA CROISSANCE AUX ÉTATS-UNIS