L'économie britannique échappe à la récession

jeudi 25 avril 2013 11h51
 

par David Milliken et William Schomberg

LONDRES (Reuters) - L'économie britannique à échappé à sa troisième récession en moins de cinq ans et sa croissance a même surpassé les attentes au premier trimestre, un motif de soulagement bienvenu pour le gouvernement de David Cameron.

Le produit intérieur brut (PIB) du Royaume-Uni a augmenté de 0,3% sur janvier-mars par rapport aux trois derniers mois de 2012, durant lesquels il s'était contracté d'autant, montre la première estimation publiée jeudi par l'Office national de la statistique (ONS).

Les économistes prévoyaient en moyenne une hausse de 0,1% seulement.

En rythme annuel, la croissance ressort à 0,6%, sa meilleure performance depuis la fin 2011.

La Grande-Bretagne est, chaque trimestre, l'un des premiers grands pays avancés à publier l'estimation de son PIB et ses chiffres sont généralement révisés, mais il est rare que cette révision aboutisse à une inversion de tendance.

La croissance du premier trimestre a été tirée par les services et par un rebond de la production de gaz et de pétrole en mer du Nord.

Une rechute en récession aurait été évidemment malvenue pour le ministre des Finances George Osborne, moins d'une semaine après la dégradation de la note souveraine du Royaume-Uni par Fitch, la deuxième agence de notation à priver Londres de son "triple A" après Moody's il y a deux mois.

La livre sterling s'appréciait après les chiffres de l'ONS, au plus haut depuis deux mois face au dollar, tandis que les cours des emprunts d'Etat refluaient.   Suite...

 
Sur le port de Southampton. L'économie britannique à évité sa troisième récession en moins de cinq ans et sa croissance a même surpassé les attentes au premier trimestre. La première estimation du produit intérieur brut sur cette période révèle une hausse de 0,3% par rapport aux trois derniers mois de 2012, alors que le consensus s'établissait à 0,1% seulement en moyenne. /Photo prise le 23 avril 2013/REUTERS/Eddie Keogh