Le trimestre de Boeing meilleur qu'attendu malgré le 787

mercredi 24 avril 2013 16h45
 

par Alwyn Scott

NEW YORK (Reuters) - Boeing a annoncé mercredi une hausse de près de 20% de son bénéfice au premier trimestre, nettement supérieure aux attentes et apparemment peu affectée par les difficultés du 787 "Dreamliner", une performance saluée par une hausse de 3,2% du titre en avant-Bourse.

Le groupe aéronautique américain a confirmé ses prévisions de ventes et de résultats financiers pour l'ensemble de cette année, rassurant ainsi les investisseurs sur son calendrier de livraisons, Dreamliner inclus.

Il n'a cependant pas précisé le coût du dossier 787, contrairement à ce qu'espéraient certains analystes.

L'ensemble des Dreamliner en exploitation dans le monde sont immobilisés depuis janvier après des problèmes de surchauffe de batteries sur deux exemplaires du dernier né de la gamme Boeing, dont les livraisons sont interrompues.

La Federal Aviation Administration (FAA), le régulateur de l'aviation civile aux Etats-Unis, a approuvé vendredi dernier les modifications préconisées par Boeing aux compagnies aériennes, ce qui devrait permettre une reprise prochaine des vols comme des livraisons de Dreamliner.

Le PDG Jim McNerney a de fait déclaré que les livraisons du 787 reprendraient vraisemblablement début mai et que les travaux de rééquipement des Dreamliner déjà en service serait pour l'essentiel achevés d'ici la mi-mai.

Selon deux sources du secteur, Ethiopian Airlines pourrait être la première compagnie à reprendre l'exploitation de l'appareil, lors d'un vol pour le Kenya voisin samedi.

Le vice-président de Boeing chargé du marketing, Randy Tinseth, présent à Addis Abeba mercredi, a déclaré que Boeing tiendrait son objectif de plus de 60 livraisons de 787 cette année.   Suite...

 
Boeing a réaffirmé mercredi ses prévisions de résultats financiers et de livraisons pour l'ensemble de l'année, en soulignant que sa priorité immédiate était la remise en exploitation du 787 "Dreamliner", cloué au sol par des problèmes de batterie. /Photo d'archives/REUTERS/Vivek Prakash