Les ventes de PSA chutent encore, la flexibilité s'impose

mercredi 24 avril 2013 15h48
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën a annoncé mercredi qu'il lui faudrait prendre de nouvelles mesures d'économies en France pour atteindre son objectif d'équilibre financier en 2014, tout en assurant qu'elles n'impliquaient pas de réductions d'effectifs supplémentaires.

La faiblesse persistante du marché automobile européen, où PSA a réalisé 57% de ses ventes au premier trimestre, s'est traduite par un recul de 6,5% de son chiffre d'affaires lors des trois premiers mois de l'année, à 13,02 milliards d'euros. Pour la seule division automobile, la baisse atteint 10,3%.

Le constructeur, qui a déjà engagé une vaste restructuration en France, a prévenu que le marasme européen perdurerait en 2014 et que le marché pourrait même être plus difficile que prévu, imposant de nouvelles mesures pour atteindre un free cash flow à l'équilibre à la fin de l'an prochain.

"Nous allons démarrer des discussions sur la compétitivité du groupe en mai (...) J'aimerais bien qu'elles se concluent à l'automne", a déclaré à des journalistes le président du directoire Philippe Varin en marge de l'assemblée générale des actionnaires, placée sous haute surveillance.

Le directeur financier Jean-Baptiste de Chatillon a précisé que des réductions d'effectifs supplémentaires, en plus des 8.000 suppressions de postes annoncées pour 2013 et 2014, n'étaient "pas l'objet" des prochaines discussions.

LE CAS D'AULNAY

PSA a confirmé pour cette année son objectif visant à réduire de moitié sa consommation de free cash flow opérationnel, hors exceptionnels, par rapport au niveau de quelque 200 millions par mois atteint l'an dernier.

En Bourse, l'action PSA fait un bond, signant de loin la plus forte hausse de l'indice SBF 120, dans des volumes étoffés qui, à 15h, représentent 1,5 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois.   Suite...

 
Thierry Peugeot, président du conseil de surveillance de PSA Peugeot Citroën, lors de l'assemblée générale des actionnaires à Paris. Le constructeur automobile va prendre de nouvelles mesures d'économies en France pour atteindre son objectif d'équilibre financier en 2014, sans pour autant réduire de nouveau ses effectifs. /Photo prise le 24 avril 2013/REUTERS/Charles Platiau