April 23, 2013 / 8:28 AM / in 4 years

Contraction inattendue du secteur privé allemand

2 MINUTES DE LECTURE

Le secteur privé allemand s'est, contre toute attente, contracté pour la première fois en cinq mois en avril, ce qui pourrait vouloir dire que la première économie de la zone euro enregistrera une baisse de son PIB au deuxième trimestre après une hausse attendue au premier. /Photo prise le 25 mars 2013/Fabian Bimmer

PARIS (Reuters) - Le secteur privé allemand s'est, contre toute attente, contracté pour la première fois en cinq mois en avril, ce qui pourrait vouloir dire que la première économie de la zone euro enregistrera une baisse de son produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre après une hausse attendue au premier.

Selon les premières estimations de l'enquête mensuelle de Markit, l'indice composite, regroupant le secteur manufacturier et celui des services, est tombé sous la barre des 50, à 48,8 contre 50,6 en mars.

L'indice, qui n'avait plus été sous 50 depuis novembre, revient à son plus bas niveau octobre. Selon Chris Williamson, économiste en chef chez Markit, l'enquête du mois d'avril marque le début d'une tendance baissière.

"Alors que nous avions constaté une reprise de l'économie au premier trimestre après sa contraction inattendue à la fin de l'année dernière, il y a des signes laissant entrevoir un nouveau déclin au deuxième trimestre", a-t-il dit.

L'Allemagne a vu son produit intérieur brut (PIB) reculer de 0,6% sur les trois derniers mois de l'année 2012. Les économistes interrogés par Reuters anticipent en moyenne une hausse de 0,3% du PIB au premier trimestre 2013 et une croissance de 0,4% au deuxième.

Selon Chris Williamson, l'enquête préliminaire de Markit pour le mois d'avril suggère une contraction d'au moins 0,1% sur la période avril-juin.

L'indice flash des services est tombé à 49,2, également un creux depuis octobre, contre 50,9 en mars. Les économistes interrogés par Reuters l'attendaient en moyenne à 51,0.

L'indice manufacturier a baissé à 47,9 contre 49,0 en mars et à comparer à un consensus de 49,0.

Benoit Van Overstraeten et Yann Le Guernigou pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below