Eurobank va passer sous le contrôle de l'Etat grec

lundi 22 avril 2013 19h58
 

ATHENES (Reuters) - La banque grecque Eurobank a annoncé lundi renoncer à son projet d'augmentation de capital, une opération censée lui permettre de renforcer son bilan, et ajouté qu'elle serait recapitalisée par le fonds public de soutien au secteur, ce qui équivaut à sa nationalisation.

Eurobank devient ainsi la plus importante banque hellénique à ce jour à passer sous le contrôle de l'Etat en raison de la crise de la dette.

Les besoins de recapitalisation du groupe ont été évalués à 5,839 milliards d'euros par la banque centrale.

Dans un communiqué, la direction d'Eurobank explique que l'appel aux actionnaires prévu pour répondre en partie à ces besoins n'a pas pu être mis en oeuvre en raison du refus de la "troïka" des bailleurs de fonds internationaux de la Grèce au projet de fusion avec National Bank.

Harry Papachristou, Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

 
La banque grecque Eurobank renonce à son projet d'augmentation de capital, une opération censée lui permettre de renforcer son bilan, et annonce qu'elle sera recapitalisée par le fonds public de soutien au secteur, ce qui équivaut à sa nationalisation. /Photo prise le 10 décembre 2012/REUTERS/Yorgos Karahalis