Wall Street face à la chute du titre Apple

dimanche 21 avril 2013 18h27
 

par Angela Moon

NEW YORK (Reuters) - Le titre Apple a beau avoir été divisé par près de deux depuis son record absolu atteint en septembre, la question qui est sur les lèvres de tous les investisseurs est la suivante : jusqu'où peut-il descendre ?

Après avoir accusé la semaine dernière la pire performance hebdomadaire depuis le début de l'année, Wall Street devrait normalement connaître un rebond dans les jours à venir.

Mais tout dépendra des résultats trimestriels que doit normalement publier le fabricant d'iMac, d'iPhone et d'iPad mardi après la clôture de la place boursière américaine.

"Ce n'est plus l'action qui valait 700 dollars, mais le titre Apple a toujours un poids prépondérant dans les indices (...)", a estimé James Dailey, gérant de portefeuille chez TEAM Financial Asset Management.

Sous le coup de résultats décevants de poids lourds de la cote, tels IBM et General Electric, et d'indicateurs chinois et américains jugés inquiétants pour la croissance mondiale, le Dow Jones et le S&P 500 ont tous deux perdu 2,1% sur la semaine et le Nasdaq Composite 2,7%.

"Le niveau critique pour le S&P serait les 1.540 points, proche de la moyenne mobile à 50 jours", a déclaré Andre Bakhos, directeur d'analyses de marché chez Lek Securities, ajoutant que si l'indice de référence des gérants de fonds passait sous ce plancher, il pourrait redescendre jusqu'au 1.500 points.

Le S&P 500, encore en hausse de plus de 9% depuis le début de l'année, a terminé vendredi à 1.555,25 points.

Alors que la saison des résultats est désormais pleinement lancée, la croissance moyenne des bénéfices du premier trimestre des composantes du S&P 500 est désormais estimée à 2,2%, contre une précédente projection datant de début avril de 1,5%, selon des données Thomson Reuters.   Suite...

 
Après avoir accusé la semaine dernière la pire performance hebdomadaire depuis le début de l'année, Wall Street devrait normalement connaître un rebond dans les jours à venir. Mais tout dépendra des résultats trimestriels que doit normalement publier Apple mardi après la clôture de la place boursière américaine. /Photo prise le 4 avril 2013/REUTERS/Mike Segar