General Electric abaisse ses perspectives, l'Europe pèse

vendredi 19 avril 2013 18h29
 

(Reuters) - General Electric a abaissé vendredi sa prévision de croissance du bénéfice de ses activités industrielles, arguant de la faiblesse en Europe et du recul des ventes de turbines.

Le conglomérat américain, premier constructeur mondial de moteurs d'avions et de turbines électrique, anticipe désormais une croissance du bénéfice de sa branche industrielle proche de 10%, contre une croissance supérieure à 10% prévue précédemment.

Cette annonce fait chute le titre General Electric, qui perd 4% à 21,74 dollars en milieu de journée.

Le groupe a publié des résultats trimestriels en hausse de 16% et conformes aux estimations des analystes, à la faveur d'une hausse de ses ventes de moteurs d'avions et de son désengagement de NBC Universal.

Sur les trois premiers mois de l'année, le chiffre d'affaires a atteint 35 milliards de dollars, légèrement supérieur au consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui était à 34,51 milliards.

"Le fait qu'ils aient battu le consensus pour le chiffre d'affaires est important car il y a des inquiétudes actuellement sur la croissance des ventes des firmes industrielles", relève Jack Degan, gérant chez Harbor Advisory à Portsmouth (New Hampshire).

General Electric a livré 596 moteurs d'avions de ligne au cours du trimestre, faisant bondir de 9% les bénéfices réalisés par sa division aviation. Le groupe a récemment signé un accord avec Boeing pour fournir les moteurs du 777.

Le carnet de commandes, indicateur des ventes futures, a progressé à 216 milliards de dollars contre 210 milliards au quatrième trimestre 2012.

Le groupe a annoncé qu'il réduirait ses coûts d'un milliard de dollars cette année pour compenser la baisse des ventes.   Suite...

 
Le directeur général de General Electric, Jeff Immelt. Les résultats trimestriels du conglomérat américain ressortent en hausse de 16% et conformes aux estimations des analystes, à la faveur d'une hausse de ses ventes de moteurs d'avions et de son désengagement de NBC Universal. /Photo prise le 11 mars 2013/REUTERS/Mike Segar