Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

mardi 16 avril 2013 18h27
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, qui a fini dans le rouge pour la troisième séance consécutive dans un climat de prudence sur fond d'incertitudes entourant la croissance mondiale, après la détérioration du sentiment des investisseurs en Allemagne et la réduction des prévisions du FMI.

L'indice CAC 40 a fini en baisse de 0,67% à 3.685,79 points, portant à 2,4% son repli depuis jeudi :

* Le secteur européen des SERVICES AUX COLLECTIVITÉS (-2,09%) a accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe, dans le sillage du recul des prix des droits d'émission de dioxyde de carbone (CO2) plombés par le rejet du Parlement européen d'un projet de loi visant à soutenir ce marché.

EDF a perdu 2,54% à 15,76 euros, GDF SUEZ 2,45% à 15,76 euros et VÉOLIA ENVIRONNEMENT 1,82% à 10 euros.

* De nombreuses CYCLIQUES ont souffert des doutes sur la croissance mondiale. GEMALTO a perdu 3,17% à 65,35 euros, TECHNIP 2,39% à 77,55 euros, ALSTOM 1,42% à 30,595 euros et, hors CAC, ALCATEL-LUCENT a cédé 3,4% à 1,081 euro. L'indice Stoxx de la construction s'est replié de 0,73% et celui des technologiques de 0,33%.

* LVMH (-3,81% à 126,25 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 et du SBF 120 au lendemain de l'annonce d'une nouvelle décélération des ventes de sa division la plus rentable, la mode-maroquinerie, qui a signé au premier trimestre sa plus faible croissance organique depuis le quatrième trimestre 2009.

Dans son sillage, PPR a glissé de 1,07% à 166,35 euros, L'ORÉAL de 1,34% à 121,65 euros, CHRISTIAN DIOR de 2,4% à 123,95 euros et HERMES INTERNATIONAL de 2,54% à 254,95 euros.

* Les TITRES DÉFENSIFS ont été délaissés après avoir profité de la crise dans la zone euro, des investisseurs s'interrogeant sur leurs niveaux de valorisations.

FRANCE TÉLÉCOM a lâché 1,87% à 7,605 euros, ESSILOR 1,86% à 82,94 euros et PERNOD RICARD 1% à 93,61 euros. L'indice Stoxx de la pharmacie européenne a abandonné 1,25%, celui des télécoms 1,05% et l'agroalimentaire 0,58%.   Suite...

 
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS