Citigroup bat le consensus et Wall Street apprécie

lundi 15 avril 2013 18h09
 

par David Henry et Tanya Agrawal

(Reuters) - Citigroup a publié lundi un bénéfice trimestriel en hausse de près d'un tiers et supérieur aux attentes, grâce entre autres à la croissance de ses activités sur les marchés primaires et en banque d'investissement.

La troisième banque américaine a aussi réduit les pertes liées à ses actifs à risque et amélioré la maîtrise de ses coûts. Si son produit net bancaire a progressé de 6% sur un an, à 20,5 milliards de dollars, la hausse de ses dépenses a été inférieure à 1%.

Par rapport au quatrième trimestre 2012, les dépenses ont baissé de 10%, s'inscrivant à 12,4 milliards de dollars.

Ces résultats entretiennent l'espoir de voir le groupe amorcer un redressement, six mois après l'arrivée à sa tête de Michael Corbat après le départ de Vikram Pandit.

A la Bourse de New York, l'action Citigroup gagnait 2,28% à 45,80 dollars en fin de matinée alors que l'indice Dow Jones cédait 0,52%.

"Citigroup était un tel désordre pendant tant d'années", a commenté Mark Mandell, gérant de Dalton Investments, qui détient des actions de la banque. "Tout ce qu'ils ont à faire, c'est d'améliorer encore un peu la situation et ils pourront retrouver une valorisation proche de celle de leurs concurrents."

Citigroup a réalisé sur les trois premiers mois de l'année un bénéfice net de 3,8 milliards de dollars (2,9 milliards d'euros), soit 1,23 dollar par action, contre 2,9 milliards (95 cents/action) lors de la même période l'an dernier.

En excluant certains ajustements comptables sur les deux périodes, le bénéfice net ressort à 4,0 milliards de dollars, soit 1,29 dollar par action, contre 3,4 milliards (1,11 dollar/action) au premier trimestre 2012.   Suite...

 
Citigroup a vu son bénéfice du premier trimestre progresser de 31% (à 3,8 milliards de dollars contre 2,9 milliards sur la même période l'an dernier) grâce à la diminution des provisions sur son portefeuille de crédit immobilier et à la croissance des revenus de ses activités de banque d'investissement. /Photo d'archives/REUTERS/Bobby Yip