Thermo Fisher acquiert Life Tech pour 13,6 milliards de dollars

lundi 15 avril 2013 15h13
 

(Reuters) - Life Technologies a annoncé lundi accepter une offre publique d'achat de Thermo Fisher Scientific pour 13,6 milliards de dollars (10,5 milliards d'euros) en numéraire, l'une des plus grosses opérations de fusions-acquisitions de l'année.

L'offre, à 76 dollars par action, permet à Thermo Fisher de prendre pied sur le marché prometteur du séquençage génétique.

Le prix représente une prime de 12% par rapport au cours de clôture de Life Tech vendredi (67,99 dollars).

En avant-Bourse à Wall Street, Life Tech s'adjuge 8% à 73,40 dollars et Thermo Fisher progresse de 1%.

"L'acquisition de Life Technologies répond aux trois priorités de notre stratégie de croissance: innovation technologique, valeur du portefeuille clients et expansion dans les marchés émergents", déclare le directeur général de Thermo Fisher, Marc Casper, cité dans un communiqué.

Thermo Fisher s'attend à ce que l'acquisition, qu'il compte boucler au début 2014, ait un impact immédiatement relutif sur ses résultats. Le groupe reprendra par ailleurs l'endettement net de Life Tech, qui s'élevait à 2,2 milliards de dollars à la fin 2012.

Le conseil de Life Technologies s'était réuni samedi pour étudier trois offres de reprise et a finalement choisi celle de Thermo Fisher après le relèvement de l'offre du plus important fabricant mondial d'équipements de laboratoires, avait rapporté Reuters dimanche.

Les offres concurrentes émanaient du fabricant de produits chimiques pour laboratoires Sigma-Aldrich et d'un consortium réunissant les fonds Blackstone Group, Carlyle Group, KKR et Temasek Holdings.

Michele Gershberg à New York et Esha Day à Bangalore; Véronique Tison pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

 
Le fabricant de matériel de tests génétiques Life Tech a accepté une offre publique d'achat de Thermo Fisher Scientific, plus important fabricant mondial d'équipements de laboratoire, pour 13,6 milliards de dollars (10,5 milliards d'euros) en numéraire, l'une des plus grosses opérations de fusions-acquisitions de l'année. /Photo d'archives/REUTERS/Leonhard Foeger