Les Bourses européennes en net recul lundi à mi-séance

lundi 15 avril 2013 13h28
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont orientées en net recul lundi à mi-séance, après un démarrage hésitant, et Wall Street est attendue en baisse, dans un climat d'aversion généralisée au risque après la publication d'indicateurs décevants aux Etats-Unis et en Chine.

Après l'annonce vendredi d'une baisse inattendue des ventes de détail et d'une forte dégradation du moral des ménages américains, la Chine a déçu en publiant un chiffre de croissance de son économie au premier trimestre inférieur aux attentes.

Le baril de pétrole est tombé sous la barre des 101 dollars, le cuivre touche son plus bas niveau en neuf mois et les devises sensibles aux fluctuations des matières premières, notamment le dollar australien, ont elles aussi fait l'objet de forts courants de ventes.

"Les chiffres de croissance en provenance de Chine sont absolument cruciaux pour les matières premières et sont ressortis sensiblement inférieurs à ce qu'attendaient les investisseurs", souligne Nic Brown, responsable de la recherche sur les matières premières chez Natixis à London. "La Chine représente 40% de la demande de métaux de base et toute la hausse de la demande de pétrole vient des pays émergents", rappelle-t-il.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 1,02% à 3.691,26 points vers 11h00 GMT. À Francfort, le Dax recule de 1% également et à Londres, le FTSE cède 1,17%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 accuse une baisse de 0,95%.

Les futures sur indices signalent une ouverture de Wall Street en baisse de 0,37% à 0,54%.

En Europe, l'indice des produits de base chute de près de 4,5%, tirant l'ensemble des indices vers le bas. ArcelorMittal accuse une perte de 3,9%, plus forte baisse de l'EuroStoxx50. Les secteurs cycliques sont faibles dans l'ensemble alors que les secteurs défensifs, comme la santé et les services collectifs, tirent leur épingle du jeu.

Aux valeurs, le conglomérat allemand Siemens perd 2,75% après avoir averti que le deuxième trimestre de son exercice fiscal serait affecté par des difficultés rencontrées dans ses activités d'équipement ferroviaire et de transport d'électricité.

Sur le front du pétrole, le Brent perd près de deux dollars, juste au-dessus des 101 dollars le baril, à ses plus bas des neuf derniers mois après les indicateurs américains et chinois.   Suite...

 
À Paris, l'indice CAC 40 perdait 1,02% à 3.691,26 points vers 13h00. Les Bourses européennes étaient orientées en net recul lundi à mi-séance, après un démarrage hésitant, dans un climat d'aversion généralisée au risque après la publication d'indicateurs décevants aux Etats-Unis et en Chine. /Photo d'archives/REUTERS/John Schults