L'Eurogroupe valide le plan d'aide de 10 milliards à Chypre

vendredi 12 avril 2013 18h42
 

par Jan Strupczewski et Annika Breidthardt

DUBLIN (Reuters) - Les ministres des Finances de la zone euro ont validé vendredi le renflouement de 10 milliards d'euros accordé à Chypre par la troïka des bailleurs de fonds internationaux, composée de la Commission européenne, la Banque centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire international (FMI).

La première tranche de l'aide internationale est prévue pour la mi-mai, et les versements doivent s'étaler sur trois ans. La zone euro participera à hauteur de neuf milliards d'euros, à travers le Mécanisme européen de stabilité (MES), son fonds permanent de sauvetage, et le milliard restant sera assumé par le FMI.

Plusieurs parlements nationaux, par exemple en Allemagne et en Finlande, doivent désormais entériner le plan d'aide, afin qu'un accord avec Nicosie soit signé d'ici le 24 avril.

"L'Eurogroupe considère que les éléments nécessaires sont désormais en place pour entamer les procédures nationales idoines, afin d'approuver officiellement l'accord sur le soutien financier du MES à hauteur de dix milliards d'euros, avec une contribution du FMI", dit l'Eurogroupe dans un communiqué.

Les prêts de la zone euro auront une échéance moyenne à 15 ans et expireront au maximum 20 ans après leur émission.

Chypre devra lever de son côté 13 milliards d'euros, dont la majorité sera obtenue par la fermeture de Laïki et la restructuration de Bank of Cyprus, respectivement deuxième et première banques du pays.

CONTRACTION EN 2013 ET 2014

Le montant de la contribution chypriote avait été évalué à sept milliards d'euros en mars, mais Olli Rehn, commissaire aux Affaires économiques et monétaires, a expliqué que les deux sommes n'étaient pas comparables.   Suite...

 
lli Rehn, commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires. Les ministres des Finances de la zone euro ont validé vendredi le renflouement de 10 milliards d'euros accordé à Chypre par la troïka des bailleurs de fonds internationaux, composée de la Commission européenne, la Banque centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire international (FMI). /Photo prise le 12 avril 2012/REUTERS/Cathal McNaughton