Barack Obama présente un budget qui vise les plus aisés

mercredi 10 avril 2013 23h34
 

par Mark Felsenthal et Jeff Mason

WASHINGTON (Reuters) - La Maison blanche a proposé mercredi un projet de budget de 3.770 milliards de dollars pour 2014 qui prévoit de réduire fortement le déficit en trois ans via un mélange de coupes dans certains programmes sociaux et d'augmentation de la fiscalité des classes les plus aisées.

Le texte est censé convaincre les républicains d'entamer les négociations portant sur un vaste plan de réduction des déficits mais il contient une proposition faite l'an dernier par Barack Obama qui avait été rejetée par les dirigeants républicains.

Le budget présenté par le président américain pour l'exercice fiscal 2014, qui commence le 1er octobre, prévoit une hausse des impôts pour les ménages qui gagnent plus d'un million de dollars par an ainsi que le remplacement des coupes "séquestres" intervenues en mars par des réductions plus limitées des dépenses budgétaires.

Le texte a toutefois peu de chances d'être adopté.

Bon nombre de républicains, majoritaires à la Chambre des représentants, sont opposés à une hausse de la fiscalité pour les plus aisés et les démocrates sont contre la diminution des prestations sociales.

Ceci étant dit, les deux parties sont convaincues de la nécessité de réduire le déficit budgétaire. Selon le projet présenté par Barack Obama, il tomberait à 744 milliards de dollars en 2014, soit 4,4% du produit intérieur brut (PIB), contre un déficit estimé de 973 milliards pour l'exercice fiscal 2013.

Le président américain a souligné que ses propositions -en particulier les coupes prévues dans les domaines de la santé et des retraites- étaient la preuve qu'il avait fait un pas vers les républicains.

"En matière de réduction des déficits, j'ai fait plus de la moitié du chemin en direction des républicains. Donc, dans les jours et les semaines à venir, j'espère que les républicains se manifesteront et apporteront la preuve qu'ils sont aussi préoccupés (...) par les déficits et la dette qu'ils disent l'être", a déclaré Barack Obama.   Suite...

 
La Maison Blanche a proposé mercredi un budget 2014 qui prévoit de réduire fortement le déficit en l'espace de trois ans en augmentant la fiscalité des classes les plus aisées. Cette hausse des impôts couplée aux coupes budgétaires doit ramener le déficit budgétaire à 2,8% du PIB en 2016. /Photo prise le 10 avril 2013/ REUTERS/Kevin Lamarque