April 10, 2013 / 7:49 AM / in 4 years

Daimler va revoir sa prévision de bénéfice pour 2013

3 MINUTES DE LECTURE

Daimler va revoir sa prévision de bénéfice pour 2013, en raison de la faiblesse de la demande, en particulier dans les marchés des pays développés comme en Europe. /Photo prise le 7 février 2013/Michael Dalder

BERLIN (Reuters) - Le groupe allemand Daimler, maison mère de Mercedes-Benz, a annoncé mercredi qu'il comptait réexaminer sa prévision de bénéfice pour 2013 en raison principalement de la faiblesse du marché automobile européen.

Mercedes, handicapé par des problèmes en Chine, perd du terrain face à ses concurrents BMW et Audi (groupe Volkswagen), et cet avertissement vient compliquer la situation pour Dieter Zetsche, le président du directoire de Daimler, qui a été difficilement reconduit par le conseil d'administration en février.

"On ne s'attend pas à ce que les marchés (automobiles) aient le vent en poupe au cours des prochains mois. En Europe, notamment, aucun signe n'annonce que la tendance va s'inverser", a-t-il reconnu lors de l'assemblée générale annuelle des actionnaires.

"Daimler donnera dans son rapport trimestriel des précisions sur ses attentes pour l'année en cours en ce qui concerne les marchés et les bénéfices du groupe", a-t-il ajouté, expliquant qu'il allait réexaminer ses prévisions pour 2013 afin de s'assurer de leur actualité.

La publication des résultats de Daimler au premier trimestre est attendue le 24 avril.

Le 7 février, Daimler avait dit tabler sur une stabilité de ses bénéfices en 2013, n'entrevoyant pas de reprise de ses ventes de voitures et de camions avant le second semestre.

Les propos de Dieter Zetsche font écho à ceux de Sergio Marchionne mardi. Le patron de Fiat n'exclut pas que son groupe - également propriétaire des marques Alfa Romeo, Maserati et Ferrari - accuse des pertes plus fortes que prévu cette année, après une contraction estimée à 10% du marché automobile européen au premier trimestre.

Au premier trimestre, les ventes de Mercedes ont reculé en Europe et en Chine, rendant encore un peu plus hypothétique l'objectif du groupe de dépasser BMW et Audi à l'horizon 2020 pour devenir le premier constructeur mondial de voitures de luxe.

Daimler maintient néanmoins son objectif d'une reprise de ses ventes à compter du second semestre, grâce au lancement de nouveaux modèles et à des mesures de réduction des coûts.

Hendrik Sackmann, Julien Dury et Véronique Tison pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below