Les Bourses européennes terminent dans le désordre

mardi 9 avril 2013 18h15
 

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé dans le désordre mardi, prises en tenaille entre le scepticisme quant à la qualité des résultats du premier trimestre, dont la publication vient de commencer aux Etats-Unis avec Alcoa, et la perspective d'une demande soutenue en provenance de la Chine.

Un ralentissement de l'inflation en Chine, qui éloigne la perspective d'un resserrement de la politique monétaire, a été un facteur de soutien dès l'ouverture.

En revanche, des indicateurs décevants sur le commerce extérieur en Grande-Bretagne, en Allemagne et en France, ont pesé sur la tendance.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en hausse de 0,11% à 3.670,72 points. Le Footsie britannique a pris 0,58%, mais le Dax allemand a reculé de 0,33%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 a gagné 0,23% et l'EuroFirst 300 a perdu 0,1%.

Le secteur des ressources de base (+3,29%) a signé la meilleure performance sectorielle dans l'espoir d'une poursuite d'une politique monétaire souple en Chine avec la baisse de l'inflation.

A la clôture en Europe, les grands indices américains stagnent.

Contre toute attente, Alcoa perdait 0,6% après avoir annoncé une hausse de son bénéfice trimestriel mais une baisse de son chiffre d'affaires.

Les prévisions pour les résultats de sociétés ont récemment été revues à la baisse. Le consensus Thomson Reuters donne une hausse de seulement 1,6% pour les bénéfices trimestriels des sociétés composant le S&P-500 à Wall Street. En janvier, la prévision était de 4,3%.

En Europe, Telecom Italia (+3,6%) a enregistré la plus forte hausse de l'EuroStoxx 50, le hongkongais Hutchison Whampoa souhaitant racheter jusqu'à 29,9% du groupe italien, a-t-on appris mardi auprès d'une source proche des discussions.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES