Le déficit commercial s'est creusé en février

mardi 9 avril 2013 12h37
 

PARIS (Reuters) - Le commerce extérieur de la France a été déficitaire de 6,0 milliards d'euros en février, sous l'effet d'un creux conjoncturel persistant des livraisons aéronautiques et spatiales qui pèse sur les exportations.

Le déficit de février est le plus élevé depuis juin 2012 et se compare à celui de 5,65 milliards, un chiffre légèrement révisé à la baisse, enregistré en janvier, selon les données CVS/CJO publiées mardi par les Douanes.

Sur les deux premiers mois de 2013, le commerce extérieur de la France accuse un déficit de 11,67 milliards contre 12,16 milliards un an plus tôt.

Le solde de février a pâti d'exportations en repli pour le deuxième mois consécutif et qui, à 35,8 milliards d'euros, se situent à leur plus bas depuis octobre 2011.

Comme en janvier, elles ont été affectées par des livraisons d'Airbus en net retrait par rapport aux niveaux record enregistrés au dernier trimestre 2012, même si elles restent élevées pour la saison.

Les ventes du mois ont porté sur 25 appareils pour un total de 1,72 milliard d'euros contre 1,56 milliard en janvier (18 appareils).

Parallèlement, les ventes de biens intermédiaires (produits chimiques principalement) et de matériel de téléphonie se sont contractées tandis que les exportations automobiles se sont stabilisées à un bas niveau.

En revanche, les exportations pharmaceutiques ont bénéficié de "très importantes livraisons liées à la lutte contre l'onchocercose" (cécité des rivières) de la part du Nigeria et celles de céréales et de l'agroalimentaire sont restées solides, note le ministère du Commerce extérieur.

Les importations ont atteint 41,9 milliards, soit légèrement moins qu'en janvier du fait du fait d'une poussée des approvisionnements aéronautiques et automobiles.   Suite...

 
LE DÉFICIT COMMERCIAL DE LA FRANCE