Les valeurs suivies à la mi-séance de la Bourse de Paris

jeudi 4 avril 2013 12h51
 

PARIS (Reuters) - Liste des valeurs suivies jeudi à la Bourse de Paris, qui évolue en forte hausse mais dans des volumes limités, les investisseurs attendant le discours du président de la BCE Mario Draghi à 14h30 et de possibles explications sur la crise en zone euro après l'épisode chypriote.

A 12h31, l'indice CAC 40 avance de 0,88% à 3.787,88 points dans des volumes limités à 863 millions d'euros sur NYSE Euronext.

* RENAULT (+4,14%) signe la plus forte hausse de l'indice CAC 40, le constructeur automobile qui détient 43,4% du japonais Nissan profitant de la baisse du yen à la suite de la refonte de la politique monétaire de la Banque du Japon.

De son côté, PSA progresse de 4,02% à 5,867 euros après avoir perdu 15% depuis le 18 mars, la valeur rebondissant sur un support technique situé à près de 5,5 euros et testant une résistance importante à 6,0 euros.

* PUBLICIS gagne 3,41%. Nomura a relevé sa recommandation de "neutre" à "acheter" sur la valeur et son objectif de cours de 55 à 61 euros, le broker jugeant favorable l'activité du groupe dans le numérique.

* Les BANQUES de la zone euro avancent de 2,48%, soutenues par une demande solide lors d'une adjudication de dette espagnole. L'Espagne a émis 4,31 milliards d'euros d'obligations, un montant supérieur à la fourchette prévue.

Par ailleurs, la chambre de compensation LCH.Clearnet a annoncé mercredi soir qu'elle allait réduire le coût de l'utilisation des obligations d'Etat françaises et espagnoles comme collatéral pour lever des fonds.

CRÉDIT AGRICOLE avance de 3,1%, BNP PARIBAS de 2,71% et SOCIÉTÉ GÉNÉRALE de 1,96%.

* FRANCE TÉLÉCOM (+1,63%) a mandaté les banques Morgan Stanley et Bank of America Merrill Lynch pour le conseiller sur une possible introduction en Bourse de EE, sa filiale commune avec Deutsche Telekom au Royaume-Uni, selon une source proche du dossier.   Suite...

 
Renault, qui prenait 4,14% à 12h31, signe la plus forte hausse de l'indice CAC 40 (+0,88%). Le constructeur automobile qui détient 43,4% du japonais Nissan profite de la baisse du yen à la suite de la refonte de la politique monétaire de la Banque du Japon. /Photo prise le 5 mars 2013/REUTERS/Denis Balibouse