Wall Street a pâti des indicateurs et de la Corée

mercredi 3 avril 2013 22h14
 

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a nettement reculé mercredi, sous le coup d'indicateurs macro-économiques qui ont suscité des interrogations sur la vigueur de la croissance américaine et des inquiétudes au sujet de l'évolution de la situation en Corée du Nord.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 0,76%, soit 111,66 points, à 14.550,35. Le S&P-500, plus large, a perdu 16,56 points, soit 1,05%, à 1.553,69. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 36,26 points (-1,11%) à 3.218,60.

Après avoir battu son record de clôture jeudi dernier, le S&P 500 n'a pas réussi à surpasser son record en séance établi en octobre 2007. Avec le repli de ce mercredi, l'indice de référence des gérants de fonds accuse désormais une baisse de plus de 1% depuis le début de la semaine.

Et le Dow Jones, au lendemain d'un nouveau record de clôture, est en recul de 0,3% sur les trois jours à mercredi.

Les intervenants de marché ont été secoués par le fait que le secteur privé américain n'a créé que 158.000 emplois au mois de mars, un chiffre nettement inférieur aux attentes, selon l'enquête mensuelle du cabinet de conseil ADP.

Le nombre de créations de postes en mars est le plus faible enregistré depuis le mois d'octobre.

Cette donnée peut mal augurer des chiffres de l'emploi du gouvernement américain pour le mois de mars, qui seront publiés vendredi. Les économistes interrogés par Reuters attendent 200.000 créations d'emplois.

Par ailleurs, le rythme de croissance du secteur des services aux Etats-Unis a ralenti en mars pour revenir à son rythme le plus faible depuis août, sur fond de repli des nouveaux contrats et des recrutements, ont montré les résultats de l'enquête mensuelle de l'Institute for Supply Management (ISM).   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS