L'automobile mise sur la participation pour remonter la pente

mardi 2 avril 2013 13h26
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Les immatriculations de voiture neuves ont chuté pour le seizième mois d'affilée en France au mois de mars, mais les professionnels de l'automobile tablent sur une amélioration dans les mois qui viennent à la faveur du déblocage exceptionnel de la participation salariale et du lancement de nouveaux modèles.

Au premier trimestre, le marché s'est contracté de 14,7% en données brutes, les immatriculations ayant reculé de 16,4% le mois dernier par rapport à mars 2012, selon les chiffres publiés mardi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), qui s'en tient cependant à sa prévision d'une baisse de 5% en 2013.

"Plusieurs nouveaux modèles sont en train de monter en puissance, l'épargne salariale va pouvoir être débloquée et contribuer ainsi à l'acquisition d'une voiture, on pourrait donc avoir une amélioration en termes d'immatriculations à partir du deuxième trimestre", a expliqué le porte-parole du CCFA François Roudier, joint par Reuters au téléphone.

"L'attentisme reste terrible chez les particuliers, tous segments confondus", a-t-il noté.

Pour doper la consommation, le président François Hollande a annoncé le 28 mars un déblocage immédiat de la participation salariale, à hauteur de 20.000 euros par salarié pendant six mois. Une mesure qu'avait souhaité le Conseil national des professions de l'automobile (CNPA), qui représente notamment la distribution.

EFFET LIMITÉ

"Je doute que le déblocage de la participation, comme l'arrivée des nouveautés, suffiront à faire repartir le marché de l'avant", a estimé Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem de l'automobile. "Mais les automobilistes faisant tout pour décaler leurs achats, la participation peut déclencher quelques ventes."

Chez Renault, le directeur commercial pour la France relativise aussi la portée de la mesure. "Cela ne va pas booster le marché comme les primes à la casse qu'on a pu connaître par le passé", a dit Bernard Cambier à Reuters.   Suite...

 
Le 4X4 urbain 2008 de Peugeot qui sera lancé fin avril. Les immatriculations de voiture neuves ont chuté pour le seizième mois d'affilée en France au mois de mars, mais les professionnels de l'automobile tablent sur une amélioration dans les mois qui viennent à la faveur du déblocage exceptionnel de la participation salariale et du lancement de nouveaux modèles. /Photo prise le 5 mars 2013/REUTERS/Denis Balibouse