Wall Street ouvre peu changée, proche de son record

lundi 1 avril 2013 15h41
 

NEW YORK (Reuters) - Wall Street évoluait en très légère baisse dans les premiers échanges, les investisseurs ne trouvant guère de raisons d'acheter encore des actions après le record de clôture établi vendredi par le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds.

Après quelques minutes d'échanges peu animés en raison de la fermeture des Bourses européennes, l'indice Dow Jones perdait 7,61 points, soit 0,05%, à 14.570,93. Le Standard & Poor's 500, plus large, reculait de 0,05% à 1.568,36 tandis que le Nasdaq Composite prenait 0,01% à 3.268,01.

Le S&P n'est plus qu'à 0,4% de son record historique en séance de 1.576,09 points, mais bon nombre d'intervenants pensent qu'il n'y a aura pas de réel catalyseur pour Wall Street avant les chiffres de l'emploi du mois de mars, au programme de vendredi.

Selon les économistes interrogés, 200.000 emplois ont été créés le mois dernier, contre 236.000 en février. Le taux de chômage devrait rester à son plus bas de quatre ans de 7,7%.

Un chiffre de créations de postes trop élevé pourrait avoir l'effet paradoxal de faire reculer les marchés, de peur qu'il incite la Réserve fédérale à mettre fin prématurément à ses mesures d'assouplissement quantitatif, calées en grande partie sur l'amélioration du marché de l'emploi.

En attendant, le premier indicateur macro-économique de la semaine incite plutôt à l'optimisme : la croissance de l'activité du secteur manufacturier aux Etats-Unis a accéléré en mars, à la faveur d'une hausse à la fois des nouvelles commandes et des embauches, montrent les résultats définitifs de l'enquête mensuelle Markit.

Sur les trois premiers mois de 2013, cet indice est ressorti en moyenne à 54,9, ce qui constitue sa meilleure performance en deux ans, a souligné Markit.

A 15h00 GMT, sont attendues deux autres statistiques : l'indice ISM manufacturier et les dépenses de construction.

"Toucher un niveau plus haut historique est de toute première importance d'un point de vue psychologique. Si nous pouvons franchir cet obstacle, il n'y a pour ainsi dire plus aucune limite à la progression du S&P", a noté Adam Sarhan, directeur général chez Sarhan Capital.   Suite...

 
Wall Street évoluait en très légère baisse dans les premiers échanges, les investisseurs ne trouvant guère de raisons d'acheter encore des actions après le record de clôture établi vendredi par le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds. Après quelques minutes d'échanges peu animés en raison de la fermeture des Bourses européennes, le Dow Jones perdait 0,05%, le Standard & Poor's 500 reculait de 0,05% et le Nasdaq Composite prenait 0,01%. /Photo prise le 28 mars 2013/REUTERS/Brendan McDermid