Le Dow perd 0,23%, le S&P proche de son record de clôture

mercredi 27 mars 2013 21h23
 

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé peu changée mercredi, l'élan de la veille ayant été freiné par une adjudication italienne mal accueillie par les investisseurs, qui ont fait ressurgir les inquiétudes au sujet de la stabilité financière de la zone euro.

L'indice Dow Jones des 30 industrielles a cédé 0,23%, soit 33,49 points, à 14.526,16 points. Le S&P-500, plus large, a perdu 0,92 point, soit 0,06%, à 1.562,85 points. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 4,04 points (+0,12%) à 3.256,52 points.

Pour la deuxième séance de suite, le S&P 500, indice de référence des gérants de fonds, termine à environ deux points de record de clôture de 1.565,15 points établi le 9 octobre 2007.

Selon certains courtiers, si le S&P continue de se heurter à ce plafond, le risque d'un repli marqué s'accroît. En même temps, ce risque est contrebalancé par la tendance des investisseurs à prendre position sur le marché boursier dès qu'il connaît le moindre accès de faiblesse.

Le Trésor italien a emprunté dans la journée un montant total de 6,9 milliards d'euros, un montant proche du haut de la fourchette visée, mais il a dû consentir son plus haut rendement depuis octobre pour une nouvelle obligation à cinq ans, dans un contexte rendu délicat par la crise chypriote et l'absence apparente de progrès dans la formation d'un gouvernement à Rome.

Le Mouvement Cinq Etoiles (M5S) du contestataire Beppe Grillo a répété mercredi qu'il n'accorderait pas sa confiance à un gouvernement de coalition dirigé par Pier Luigi Bersani, chef de file d'un centre gauche majoritaire à la chambre mais pas au Sénat.

Ayant perdu plus de 0,8% en début de séance en raison des développements en Italie, le Dow Jones a ensuite effacé une partie de ses pertes après l'annonce de mesures prises par le gouvernement chypriote pour éviter une fuite de capitaux à l'occasion de la réouverture des banques du pays jeudi.

L'utilisation des chèques va ainsi être interdite et les retraits d'argent liquide limités, a annoncé un responsable de la Banque centrale chypriote.   Suite...

 
LA CLÔTURE DES MARCHÉS AMÉRICAINS