PSA ajuste sa production à Aulnay après deux mois de grève

mercredi 27 mars 2013 14h35
 

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - PSA Peugeot Citroën va réduire de moitié en avril sa capacité de production à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), se disant contraint d'ajuster la voilure sur ce site en grève depuis plus de deux mois.

L'usine d'Aulnay, dont la fermeture est prévue en 2014, produit au compte-gouttes depuis la mi-janvier, avec en moyenne une cinquantaine de Citroën C3 par jour en sortie de chaîne contre une capacité théorique de 440 exemplaires quotidiens.

PSA estime avoir manqué 11.000 ventes en Europe de sa C3 depuis le début de la grève le 16 janvier. Cela représente un manque à gagner de 140 millions d'euros environ pour le groupe sur la base du prix de départ de la petite Citroën, soit 13.000 euros.

Pour tenter de redresser la barre, la direction du site va présenter vendredi en comité d'entreprise un projet visant à concentrer provisoirement la production sur une seule demi-journée.

"Il ne s'agit pas de supprimer une équipe, mais de faire travailler en alternance sur le seul créneau matinal l'équipe du matin et celle de l'après-midi", a déclaré mercredi à Reuters une porte-parole de PSA.

"L'idée est de pouvoir produire à nouveau dans de bonnes conditions, en renforçant du même coup les équipes managériales et techniques sur une partie seulement de la journée."

Autre conséquence de la grève, nombre de clients se défient de la fiabilité des voitures produites à Aulnay, et pour les rassurer, PSA a renforcé le contrôle-qualité de chacun de ces véhicules.

Malgré les perturbations sur le site, PSA dit maintenir son calendrier d'une fermeture définitive en 2014, et pas avant.   Suite...

 
PSA Peugeot Citroën va réduire de moitié en avril sa capacité de production à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), se disant contraint d'ajuster la voilure sur ce site en grève depuis plus de deux mois. Le site, dont la fermeture est prévue en 2014, produit depuis la mi-janvier une moyenne de cinquante Citroën C3 par jour contre une capacité théorique de 440 exemplaires quotidiens. /Photo prise le 4 février 2013/REUTERS/Jacky Naegelen