L'Etat empoche 448,5 millions d'euros en cédant 3% de Safran

mercredi 27 mars 2013 12h54
 

PARIS (Reuters) - L'Etat français a annoncé mercredi avoir cédé une participation de 3,12% dans Safran pour un montant de 448,5 millions d'euros.

Le ministère des Finances avait indiqué mardi soir avoir engagé la cession de cette participation via un placement privé.

L'Etat indique avoir vendu 13 millions d'actions Safran, ce qui fait ressortir un prix de cession de 34,50 euros par action, soit une faible décote par rapport au cours de clôture de Safran mardi soir à 35,49 euros.

Selon une source de marché, la Société générale, qui a remporté l'appel d'offres organisé mardi soir par le Trésor auprès des banques pour diriger ce placement, a affiché une fourchette de 34,50 à 34,80 euros auprès des investisseurs lors de la construction du livre d'ordres.

Celui-ci a été clos juste avant l'ouverture des marchés mercredi sur un prix fixé au bas de cette fourchette, signe d'une demande peu enthousiaste pour l'action Safran à ces niveaux-là.

A la Bourse de Paris, le titre Safran reculait de 2,56% à 34,58 euros à 12h25, signant une des plus fortes baisse du CAC 40 (-1,5%).

"Ce placement privé est une surprise. Il devrait y avoir un impact technique et négatif à court terme sur l'action", ont commenté les analystes de Kepler Capital Markets dans une note.

Ils considèrent toutefois l'opération comme positive, car elle devrait permettre d'accroître le capital flottant pour le porter à 57,22%. A fin décembre 2012, le flottant atteignait 54,1%, selon des données disponibles sur le site internet de Safran.

"De notre point de vue, la cession n'est pas un signal d'un désengagement de l'Etat de Safran et ne crée donc pas d'incertitudes autour d'un calendrier de sortie du capital", ajoutent les analystes de Kepler.   Suite...

 
L'Etat français a cédé une participation de 3,12% dans Safran pour un montant de 448,5 millions d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Benoît Tessier