Nouvel accord à Chypre avant la réunion de l'Eurogroupe

samedi 23 mars 2013 21h10
 

par Karolina Tagaris et Laura Noonan

NICOSIE (Reuters) - Gouvernement chypriote et représentants de la troïka se sont mis d'accord samedi sur la création d'une taxe exceptionnelle sur les dépôts bancaires supérieurs à 100.000 euros de nature à satisfaire les attentes des pays de la zone euro avant la réunion des ministres des Finances, dimanche à Bruxelles.

Le ministre chypriote des Finances, Michael Sarris, a fait état de "progrès significatifs" dans les négociations avec les créanciers internationaux.

L'accord prévoit un prélèvement de 20% sur les dépôts supérieurs à 100.000 euros détenus par la Bank of Cyprus, principale banque du pays et une taxe de 4% sur les comptes affichant un solde identique gérés par les autres institutions bancaires, a indiqué un haut responsable chypriote.

La nationalisation des fonds de pension, mesure adoptée vendredi par le Parlement chypriote, ne fera pas partie de l'accord nécessaire à la mise en oeuvre d'un plan de sauvetage européen de Chypre, a-t-il précisé, s'exprimant sous le sceau de l'anonymat.

Les autorités chypriotes, qui continuent de négocier avec les représentants de la troïka, avaient envisagé de taxer à hauteur de 25% les comptes en banque présentant un solde supérieur à 100.000 euros détenus par la Bank of Cyprus.

Les ministres des Finances de la zone euro ont prévu de se réunir dimanche à 18h00 GMT à Bruxelles pour examiner à nouveau le dossier chypriote.

Chypre a jusqu'à lundi pour trouver le moyen de lever 5,8 milliards d'euros nécessaires pour compléter le plan de sauvetage de 10 milliards négocié avec la Banque centrale européenne, le Fonds monétaire international et l'Union européenne.

"Nous poursuivons nos importants efforts. J'espère que nous aurons une solution rapidement", a commenté le président Nicos Anastasiades sur son compte Twitter.   Suite...

 
Le gouvernement chypriote et les représentants de la troïka (BCE, FMI et UE) se sont mis d'accord sur la création d'une taxe exceptionnelle de 20% sur les dépôts supérieurs à 100.000 euros détenus par la Bank of Cyprus, selon un responsable s'exprimant sous le sceau de l'anonymat, samedi. /Photo prise le 19 mars 2013/REUTERS/Bogdan Cristel