Pas de débat parlementaire à Chypre avant l'Eurogroupe

samedi 23 mars 2013 11h41
 

par Michele Kambas et Karolina Tagaris

NICOSIE (Reuters) - Les 56 députés chypriotes ne se réuniront pas avant la réunion des ministres des Finances de l'Eurogroupe prévue ce dimanche, a-t-on appris samedi de source parlementaire à Chypre, prolongeant le suspense sur le sauvetage du petit pays menacé d'un effondrement financier.

Depuis le rejet par les députés d'un projet de taxe exceptionnelle sur les dépôts bancaires, Chypre doit parvenir à un accord sur les moyens de trouver les quelque six milliards d'euros nécessaires pour compléter le plan de sauvetage de 10 milliards d'euros négocié samedi dernier avec ses partenaires européens.

"Nous nous réunirons après la réunion de l'Eurogroupe. J'ignore quand", a dit un député sous couvert d'anonymat.

Accentuant la pression, la Banque centrale européenne (BCE) a prévenu que, faute d'accord, elle interromprait lundi son programme de soutien exceptionnel qui maintient à flot les principales banques chypriotes.

Les députés chypriotes, qui ont enterré mardi soir un projet de taxe modulée sur les comptes bancaires, devraient rouvrir le débat. La taxe sur les comptes bancaires "est de nouveau sur la table", a souligné le ministre des Finances, Michael Sarris, de retour d'un déplacement infructueux en Russie.

Le projet massivement rejeté cette semaine par les députés prévoyait d'exonérer les comptes inférieurs à 20.000 euros, de prélever 6,75% sur les dépôts bancaires d'un montant de 20.000 à 100.000 euros et 9,9% au-delà.

Cette fois, dit-on de source politique, les députés s'approcheraient d'un accord pour ne taxer que les comptes supérieurs à 100.000 euros. La taxe pourrait être de l'ordre de 20%, voire davantage, et ne concernait que les titulaires de comptes ouverts à la Bank of Cyprus, le principal prêteur chypriote, précise-t-on de source politique.

38 MILLIARDS SUR LES COMPTES SUPÉRIEURS À 100.000 EUROS   Suite...

 
Selon une source parlementaire à Chypre, les 56 députés chypriotes ne se réuniront pas avant la réunion des ministres des Finances de l'Eurogroupe prévue ce dimanche. Depuis le rejet par les députés d'un projet de taxe exceptionnelle sur les dépôts bancaires, Chypre doit parvenir à un accord sur les moyens de trouver les quelque six milliards d'euros nécessaires pour compléter le plan de sauvetage européen. /Photo prise le 22 mars 2013/REUTERS/Yorgos Karahalis