La Fed maintient le cap

jeudi 21 mars 2013 07h20
 

par Pedro da Costa et Jonathan Spicer

WASHINGTON (Reuters) - Sans surprise, la Réserve fédérale américaine a annoncé mercredi son intention de poursuivre ses rachats d'actifs pour stimuler l'économie, en mettant en avant le chômage toujours élevé et en se disant préoccupée par la politique budgétaire restrictive des Etats-Unis.

Les rachats d'obligations du Trésor américain et de titres hypothécaires se poursuivront au rythme de 85 milliards de dollars par mois, a déclaré la banque centrale dans un communiqué publié au terme de sa réunion monétaire de deux jours.

La Fed a répété par ailleurs son engagement à maintenir le taux de fed funds entre zéro et 0,25% tant que le taux de chômage sera supérieur à 6,5%, ce qu'elle n'attend pas avant 2015, et dans la mesure où le taux d'inflation ne risque pas de dépasser le seuil de 2,5% à un horizon d'un an ou deux.

La plupart des membres du conseil de politique monétaire estiment que les rachats d'actifs contribuent à réduire les coûts d'emprunt à long terme et apportent un "soutien significatif à la croissance économique et à la création d'emplois", a expliqué Ben Bernanke, le président de la Fed, lors d'une conférence de presse.

"Cependant, la plupart sont aussi d'avis que cet outil monétaire ne suffira pas à lui seul à contrer des ventes de face tels que ceux que pourraient provoquer des restrictions budgétaires drastiques à court terme, ou une forte aggravation des tensions financières mondiales", a-t-il dit.

La Fed a réduit son taux des fed funds à près de zéro en 2008 et a racheté pour plus de 2.500 milliards de dollars d'obligations pour soutenir la croissance, l'investissement et l'emploi.

Ses efforts semblent payer, à en croire les indicateurs économiques des dernières semaines. Les ventes au détail ont progressé plus que prévu, la production industrielle se reprend et l'emploi repart, avec en corollaire un taux de chômage qui a baissé à 7,7% le mois dernier contre 7,9% en janvier.

PRÉVISIONS DE CROISSANCE REVUES EN BAISSE   Suite...

 
Sans surprise, la Réserve fédérale américaine a l'intention de poursuivre ses rachats d'actifs pour stimuler l'économie, en mettant en avant le chômage toujours élevé et la politique budgétaire "restrictive". /Photo prise le 1er août 2012/REUTERS/Larry Downing