La Fed maintient le cap

mercredi 20 mars 2013 21h02
 

par Pedro da Costa et Jonathan Spicer

WASHINGTON (Reuters) - Sans surprise, la Réserve fédérale américaine a annoncé mercredi son intention de poursuivre ses rachats d'actifs pour stimuler l'économie, en mettant en avant le chômage toujours élevé et en se disant préoccupée par la politique budgétaire "restrictive" des Etats-Unis.

Les rachats d'obligations du Trésor américain et de titres hypothécaires se poursuivront au rythme de 85 milliards de dollars par mois, a déclaré la banque centrale dans un communiqué publié au terme de sa réunion monétaire de deux jours.

La Fed a répété par ailleurs son engagement à maintenir le taux de Fed funds entre zéro et 0,25 tant que le taux de chômage sera supérieur à 6,5%, ce qu'elle n'attend pas avant 2015.

La décision monétaire a été adoptée par 11 voix sur 12 au sein du comité de politique monétaire, seule Esther George, présidente de la Fed de Kansas City, ayant voté contre en mettant en avant le risque de déséquilibres futurs.

Ben Bernanke, le président de la Fed, a indiqué qu'un "débat approfondi" avait eu lieu sur les coûts et les risques des rachats d'actifs, parmi lesquels des déséquilibres sur les marchés financiers et une poussée inflationniste.

"Ces coûts restent gérables mais nous continuerons de les surveiller, et nous les prendrons en compte en déterminant le rythme et la teneur de nos rachats d'actifs", a-t-il dit lors d'une conférence de presse.

La Fed pourrait ajuster ses achats mensuels d'actifs de long terme lorsque des signes d'amélioration durable de l'économie américaine se confirmeront, a-t-il ajouté.

PRÉVISIONS DE CROISSANCE REVUES EN BAISSE   Suite...

 
Sans surprise, la Réserve fédérale américaine a l'intention de poursuivre ses rachats d'actifs pour stimuler l'économie, en mettant en avant le chômage toujours élevé et la politique budgétaire "restrictive". /Photo prise le 1er août 2012/REUTERS/Larry Downing