March 20, 2013 / 8:51 AM / 4 years ago

Les principales Bourses européennes ouvrent en hausse

3 MINUTES DE LECTURE

Vers 9h30 à la Bourse de Paris, le CAC 40 avançait de 0,93%. Après deux séances de baisse en raison des incertitudes chypriotes, les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse mercredi même si les modalités d'une aide à l'île méditerranéenne ont été remises en cause par un vote du parlement du pays. /Photo d'archives/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Après avoir perdu entre 0,7% et 1,8% au cours des deux dernières séances en raison des incertitudes chypriotes, les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse mercredi même si les modalités d'une aide à l'île méditerranéenne ont été remises en cause par un vote du parlement du pays.

Les députés chypriotes ont en effet rejeté mardi soir à une très large majorité le projet de loi sur la taxation des comptes bancaires, remettant en question le déblocage d'une aide financière européenne de 10 milliards d'euros.

L'absence d'impact négatif de ce vote sur les places boursières est vraisemblablement lié au fait que la Banque centrale européenne (BCE), qui a déjà par le passé endigué la crise de la dette de la zone euro, a réaffirmé mardi son engagement à "apporter des liquidités si nécessaire".

À Paris, le CAC 40 avançait de 0,93%, (+34,94 points), à 3.810,69 points vers 09h30. À Francfort, le Dax progressait de 0,69% et à Londres, le FTSE prenait 0,41%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50, qui a perdu près de 2% sur lundi et mardi, gagnait 0,83%.

Alors qu'un vote négatif sur la taxation des comptes bancaires chypriotes avait été présenté comme un facteur pouvant rallumer la crise de la dette, les intervenants de marché expliquent la bonne tenue des Bourses par une conviction largement répandue qu'un accord finira par être trouvé pour Chypre.

"Il y a une sorte de demi-optimisme concernant Chypre. Mais tant que tout cela ne sera pas résolu, les banques pourraient encore souffrir", a déclaré Ed Woolfitt, chargé du trading chez Galvan, ajoutant qu'il profitait du repli des places boursières des deux derniers jours pour faire des achats à bon compte.

Dans les premiers échanges, le compartiment bancaire (+0,68%) affichait l'une des plus fortes hausses de la cote après avoir plongé de 3,53% sur lundi et mardi.

Deutsche Bank enregistrait la meilleure performance de l'Euro Stoxx 50, avec un gain de 2,80%, malgré le fait que la première banque allemande a revu à la baisse ses résultats 2012 après prise en compte de divers événements judiciaires.

Comme les Bourses, l'euro regagne également un peu de terrain, repassant la barre de 1,29 dollar pour un euro, tout en restant proche de ses plus bas de quatre mois touchés au plus fort des incertitudes concernant Chypre.

Et le pétrole, évoluant souvent de pair avec les Bourses et l'euro, suit la tendance, le Brent évoluant à nouveau au-dessus des 108 dollars le baril et le brut léger américain dépassant le niveau de 92,50 dollars le baril.

Les actifs jugés risqués évoluant en hausse, ceux qui sont considérés comme sûrs reculent légèrement, à l'image des obligations à 10 ans allemandes cotées sur le marché secondaire.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below