Eurazeo reste en perte en 2012, accélère les cessions

mercredi 20 mars 2013 08h59
 

PARIS (Reuters) - Eurazeo a subi une perte en 2012 pour la deuxième année consécutive, pénalisé par les charges liées à des cessions d'actifs et au refinancement d'entreprises détenues en portefeuille, et la société d'investissement entend accélérer les cessions au cours des 18 prochains mois.

Le groupe, qui a cédé début mars sa participation de 10,2% dans Edenred, indique mercredi dans un communiqué avoir enregistré une perte consolidée de 198 millions d'euros l'an dernier après une perte de 111 millions en 2011.

Son chiffre d'affaires a crû de 9,4% à 8,3 milliards d'euros tandis que son actif net réévalué (ANR) a progressé de 16% à 56,8 euros par action.

Grâce aux cessions réalisées au cours des derniers mois, dont la vente en février d'un bloc de titres Rexel via Ray Investment, la société souligne qu'elle dispose désormais d'une force de frappe d'un milliard d'euros pour réaliser des investissements.

"Cette capacité d'investissement peut être utilisée à toutes les fins. On peut soit accompagner le développement de nos sociétés, soit investir dans de nouvelles sociétés, soit les deux", a déclaré le directeur financier Philippe Audouin, lors d'une conférence téléphonique.

PAS DE COMMENTAIRE SUR MAJE ET SANDRO

Le groupe, qui détient des participations dans de nombreuses sociétés cotées et non cotées, comme Accor, le fabricant de doudounes Moncler ou encore Europcar, n'exclut pas de se renforcer ou d'investir dans des secteurs comme le luxe, le prêt-à-porter, la santé ou encore l'énergie.

Cité comme candidat au rachat des marques Maje, Sandro et Claudie Pierlot, Eurazeo n'a toutefois pas souhaité s'exprimer sur un intérêt pour la reprise de ces trois marques.

"Ce sont de très belles marques. C'est tout ce que je peux dire à ce stade", a simplement dit Philippe Audouin.   Suite...