CMA CGM revient dans le vert en 2012 et renégocie sa dette

mardi 19 mars 2013 16h47
 

par Matthieu Protard

PARIS (Reuters) - L'armateur marseillais CMA CGM, qui a confirmé mardi avoir renoué avec les bénéfices en 2012, a indiqué avoir finalisé un accord pour restructurer sa dette après de longs mois de tractations avec ses créanciers.

Le numéro trois mondial du commerce maritime par conteneurs a expliqué avoir renégocié avec ses banques la nature de ses 'covenants' bancaires (clauses de rentabilité et de solvabilité)et avoir obtenu un allongement de la maturité de certaines créances.

"On a cherché à avoir des ratios assez stables dans une industrie instable par elle-même", a souligné Michel Sirat, le directeur financier de CMA CGM lors d'une conférence téléphonique.

"On a défini avec nos banques des ratios assis sur notre situation nette, notre 'gearing' (ratio de dette sur fonds propres, ndlr) et pas des ratios assis sur l'Ebitda (résultat brut d'exploitation) rapporté à la dette comme c'est plus traditionnellement le cas", a-t-il ajouté.

A fin 2012, l'endettement net du groupe s'élevait à 4,6 milliards de dollars contre 5 milliards de dollars un an plus tôt.

Et la société espère encore abaisser sa dette nette cette année pour la ramener à 3,5 milliards à fin 2013, a aussi fait savoir Michel Sirat.

Elle est aussi parvenue à améliorer sa solvabilité financière grâce à l'injection de 250 millions de dollars d'argent frais par le Fonds stratégique d'investissement (FSI) et par le groupe turc Yildirim, déjà actionnaire de CMA CGM.

"RECORD" DE VOLATILITÉ SUR LE FRET EN 2012   Suite...