L'Eurogroupe veut préserver les petits déposants chypriotes

lundi 18 mars 2013 23h48
 

par Michele Kambas et Harry Papachristou

NICOSIE/ATHENES (Reuters) - Les ministres des Finances de la zone euro ont recommandé lundi à Chypre d'exonérer les petits épargnants d'une taxe sur les dépôts bancaires, à la veille d'un vote parlementaire crucial pour le renflouement financier de l'île.

Le fait que Nicosie ait annoncé durant le week-end qu'une taxe serait imposée sur les dépôts bancaires, dans le cadre d'un renflouement de 10 milliards d'euros de l'Union européenne, avait rompu avec l'usage voulant que les déposants soient épargnés systématiquement.

Cette annonce a déplu aux marchés boursiers de part et d'autre de l'Atlantique et a pesé sur l'euro, ravivant les craintes d'un regain de crise dans la zone euro, ainsi qu'aux Chypriotes eux-mêmes, venus manifester en masse devant un Parlement placé sous haute surveillance.

Les résidents chypriotes s'étaient rués sur les distributeurs de billets dimanche pour tenter de retirer le maximum de fonds de leurs comptes.

Les établissements bancaires étaient fermés lundi, jour férié à Chypre, et ils le resteront mardi et mercredi, mesure destinée à "préserver la stabilité du secteur financier", lit-on dans le communiqué des ministres des Finances de la zone euro.

Le communiqué publié par l'Eurogroupe lundi soir à l'issue d'une téléconférence met l'accent sur le fait que "les petits déposant doivent être traités différemment des grands déposants". Il réaffirme "l'importance de garantir pleinement les dépôts inférieurs à 100.000 euros".

Les ministres des Finances de la zone euro soulignent également que le "prélèvement de stabilité sur les dépôts est une mesure exceptionnelle".

"Cette mesure, avec le soutien financier international, sera employée pour rétablir la viabilité du système bancaire chypriote et ainsi préserver la stabilité financière de Chypre", ajoutent-ils.   Suite...

 
Manifestation contre le projet de taxation exceptionnelle des dépôts bancaires chypriotes lundi à Nicosie, devant le parlement. Les ministres des Finances de la zone euro se sont prononcés pour une taxe de 15,6% sur les dépôts bancaires chypriotes au-delà de 100.000 euros, les dépôts inférieurs étant exonérés. /Photo prise le 18 mars 2013/REUTERS/Yorgos Karahalis