18 mars 2013 / 16:59 / il y a 4 ans

Les Bourses en Europe baissent sans panique après l'aide à Chypre

Traders à Londres. Les places boursières européennes ont entamé la semaine en baisse, mais ont évité la panique après l'annonce ce week-end du plan de sauvetage de Chypre qui a ravivé les craintes de tensions dans l'ensemble de la zone euro. A Paris, le CAC 40 a clôturé en repli de 0,48%, Francfort a cédé 0,4%, Londres a perdu 0,49% et l'indice paneuropéen Eurostoxx50 s'est replié de 0,71%. /Photo prise le 18 mars 2013/Neil Hall

PARIS (Reuters) - Les places boursières européennes ont entamé la semaine en baisse, mais ont évité la panique après l'annonce ce week-end du plan de sauvetage de Chypre qui a ravivé les craintes de tensions dans l'ensemble de la zone euro.

Les investisseurs attendent encore mardi le vote du parlement chypriote sur le projet de taxation des dépôts bancaires et la réouverture des banques de l'île jeudi.

A Paris, le CAC 40 a clôturé sur un repli de 0,48% à 3.825,47 points, après avoir perdu jusqu'à 2% en début de séance, dans un volume d'affaires de 3,1 milliards d'euros échangés sur Nyse Euronext.

Ailleurs en Europe, le DAX 30 a cédé 0,4%, le Footsie 100 a perdu 0,49% et l'indice paneuropéen Eurostoxx50 s'est replié de 0,71%.

Les Bourses des pays dits périphériques ont reculé plus fortement, l'Ibex 35 à Madrid ayant chuté de 1,29% et l'indice MIB à Milan de 0,85%.

La Bourse de Nicosie était fermée ce lundi, la journée étant fériée à Chypre.

Le plan de sauvetage de 10 milliards d'euros décidé par l'Union européenne pour Chypre prévoit, en l'état, de taxer les dépôts bancaires de moins de 100.000 euros à 6,7%, et à 9,9% au-delà.

"Il faut attendre le vote du Parlement chypriote, et plus de précision sur l'ampleur de la taxation. Si le Parlement vote contre, la réaction du marché risque d'être plus importante", a observé Patrick Jacq, stratégiste taux chez BNP Paribas.

D'autres intervenants de marché ont estimé que le mouvement de baisse ne devrait être que de courte durée, les investisseurs pouvant voir cette correction comme une opportunité d'achat.

Blandine Hénault, avec Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below