Report du vote du Parlement chypriote sur la ponction bancaire

dimanche 17 mars 2013 17h02
 

par Michele Kambas

NICOSIE (Reuters) - Le Parlement chypriote a reporté à lundi la session extraordinaire durant laquelle il devait approuver la taxation des sommes déposées sur les comptes bancaires, condition du plan européen d'aide financière bouclé dans la nuit de vendredi à samedi.

Les 56 députés devaient initialement se prononcer ce dimanche sur cette taxe exceptionnelle, une première dans l'histoire des plans de sauvetage financiers accordés à des Etats en difficulté de la zone euro.

Alors que trois partis représentés au parlement ont manifesté leur hostilité à ce projet de prélèvement sur les comptes bancaires, la session a été différée à lundi.

De sources politiques, on explique ce report par la nécessité de laisser davantage de temps à des consultations entre les partis, dont aucun ne dispose seul de la majorité absolue.

De même, la présidence a annoncé que l'intervention du chef de l'Etat, Nicos Anastasiades, également programmée dimanche devant les parlementaires, était elle aussi annulée. Mais il devrait prononcer dans la soirée une allocution à la nation.

Dans un communiqué diffusé samedi soir, le président chypriote, élu il y a trois semaines après avoir promis d'obtenir rapidement l'aide internationale, a affirmé qu'il n'y avait pas d'autre choix.

"Mardi, nous aurions dû choisir entre le scénario catastrophique d'une faillite désordonnée ou celui d'une gestion douloureuse mais maîtrisée de la crise", a-t-il expliqué, laissant entendre qu'à défaut, les deux principales banques chypriotes, la Banque populaire de Chypre, et à la Banque de Chypre, risquaient la faillite.

CRAINTE D'UNE RUÉE AUX GUICHETS   Suite...

 
Le Parlement chypriote a reporté à lundi la session extraordinaire durant laquelle il devait approuver la taxation des sommes déposées sur les comptes bancaires, condition du plan européen d'aide financière bouclé dans la nuit de vendredi à samedi. /Photo prise le 17 mars 2013/REUTERS/Yorgos Karahalis