L'ex-directeur financier de Monte Paschi sort de prison

dimanche 17 mars 2013 15h47
 

FLORENCE, Italie (Reuters) - L'ancien directeur financier de Banca Monte dei Paschi di Siena, au coeur d'une enquête pour fraude et corruption qui vise la troisième banque italienne, est sorti de prison, a-t-on appris dimanche auprès de son avocat.

Gianluca Baldassari a été la première personne arrêtée dans le cadre de ce scandale qui a ébranlé la plus vieille banque du monde encore en activité.

Un juge de Sienne a accepté samedi une demande de remise en liberté déposée par ses avocats et fondée sur une erreur de procédure liée à son arrestation le 14 février. Le parquet a fait appel contre la décision du juge.

La justice enquête sur l'acquisition coûteuse par Monte Paschi de la banque Antonveneta en 2007 et sur des contrats de dérivés risqués remontant à la période 2006-2009.

Gianluca Baldassari, qui a quitté Monte dei Paschi en 2012, est soupçonné d'avoir aidé à tromper les autorités de régulation sur la véritable nature d'un contrat de dérivés secret retrouvé dans un coffre-fort par la nouvelle direction de la banque en octobre 2012.

Ces accusations ont été étendues depuis à l'ancien président de Monte Paschi, Giuseppe Mussari, ainsi qu'à son ex-directeur général Antonio Vigni, tous deux mis en examen pour d'autres aspects de l'affaire.

La brigade financière a perquisitionné le 5 mars les locaux de Monte dei Paschi dans le cadre d'une autre enquête portant sur des soupçons de délit d'initié.

L'avocat de Baldassari, Filippo Dinacci, a assuré que son client -qui a encore été interrogé par un magistrat instructeur samedi- n'avait nullement l'intention de quitter le pays et restait à la disposition de la justice.

Silvia Ognibene, Véronique Tison pour le service français

 
Gianluca Baldassari, l'ancien directeur financier de Banca Monte dei Paschi di Siena, au coeur d'une enquête pour fraude et corruption qui vise la troisième banque italienne, est sorti de prison, a-t-on appris dimanche auprès de son avocat. /Photo prise le 24 janvier 2013/REUTERS/Stefano Rellandini