Le Qatar préparerait une OPA sur Marks & Spencer

dimanche 17 mars 2013 16h25
 

par James Davey et Sarah Young

LONDRES (Reuters) - Le fonds souverain du Qatar cherche des partenaires pour lancer une offre d'achat de huit milliards de livres (9,2 milliards d'euros) sur le distributeur britannique Marks & Spencer, rapporte dimanche le Sunday Times en citant des sources haut placées à la City.

Les spéculations sur l'avenir de Marks & Spencer refont surface alors que le groupe, bien connu pour ses magasins au Royaume-Uni et composante de l'indice FTSE 100 des valeurs vedettes de la Bourse de Londres, peine à redresser son activité et à faire redécoller son cours de Bourse.

Selon le Sunday Times, Qatar Investment Authority (QIA) a pris contact avec plusieurs fonds et sociétés de capital-investissement, dont CVC Capital Partners, propriétaire de Formula One, pour leur proposer de participer à un consortium spécialement constitué pour reprendre M&S.

QIA, qui détient déjà 26% de la chaîne de supermarchés J Sainsbury, n'a pu être joint pour faire un commentaire, et CVC pas davantage. Une porte-parole de M&S a déclaré que la firme ne commentait pas les "rumeurs et spéculations".

Fondé il y a 128 ans, Marks & Spencer a entrepris un coûteux plan de développement mais peine à augmenter ses ventes et, en mai dernier, le directeur général Marc Bolland, nommé en 2010, a dû revoir ses objectifs triennaux à la baisse.

Malgré sa décision en juillet de nommer une nouvelle équipe de management pour redresser les ventes d'habillement et d'autres produits non alimentaires, la division dite "General Merchandise" n'en a pas moins vu son activité continuer de baisser pendant la période cruciale de Noël.

UNE PRIME DE 30% POUR LES ACTIONNAIRES?

Des spéculations sur une OPA d'un fonds souverain ou d'une société de capital-investissement courent depuis plus de six mois.   Suite...

 
Le fonds souverain du Qatar cherche des partenaires pour lancer une offre d'achat de huit milliards de livres (9,2 milliards d'euros) sur le distributeur britannique Marks & Spencer, rapporte dimanche le Sunday Times en citant des sources haut placées à la City. /Photo prise le 8 janvier 2013/REUTERS/Darren Staples