March 15, 2013 / 10:19 AM / in 4 years

Inflation faible et salaires donnent de la marge à la BCE

3 MINUTES DE LECTURE

L'INFLATION DANS LA ZONE EURO

BRUXELLES (Reuters) - Une pression moins forte sur les prix alimentaires en février a ramené l'inflation en zone euro à son plus bas niveau depuis mi-2010 ce qui, avec la hausse modérée des salaires constatée à la fin de l'an dernier, laisse une marge de manoeuvre à la Banque centrale européenne pour abaisser ses taux directeurs.

Les prix à la consommation dans la zone euro ont augmenté de 0,4% en février, portant l'inflation en rythme annuel à 1,8%, selon des chiffres définitifs publiés vendredi par Eurostat, qui confirme ainsi ses premières estimations publiées le 1er mars.

Grâce au ralentissement de la hausse des prix des produits alimentaires, y compris l'alcool et le tabac, par rapport à janvier, et une pression moins forte sur les prix dans les services, l'inflation est à son plus bas niveau depuis août 2010, mois lors duquel elle était tombée à 1,6% en rythme annuel.

Le rythme de hausse des prix à la consommation des 17 Etats membres de la zone euro se retrouve ainsi autour de l'objectif que s'est fixé la BCE, à savoir un taux légèrement inférieur à 2,0%.

Avec l'augmentation très modérée des salaires au quatrième trimestre 2012, ces chiffres reflètent la faiblesse de l'économie de la zone euro et confortent les attentes des économistes d'une baisse des taux de la BCE cette année.

La BCE a maintenu ses taux d'intérêt à 0,75% lors de sa réunion du 7 mars, et les économistes estiment qu'une baisse des taux pourrait envoyer un signal positif, même si son efficacité est jugée discutable dans la mesure où les banques commerciales sont réticentes à accorder des prêts.

La zone euro, déjà en récession, devrait subir une contraction de 0,3% de son économie cette année, affectée par la crise de la dette et la réduction des dépenses publiques.

Les coûts horaires du travail en zone euro n'ont augmenté que de 1,3% lors des trois derniers mois de 2012 par rapport à la même période de 2011 et les salaires horaires ont progressé de 1,4%.

Ces augmentations sont inférieures de moitié aux hausses constatées au début de 2009 et sont à mettre en regard de la hausse de 12% du coût du travail entre 2001 et 2011.

En Espagne, le coût horaire du travail a même baissé de 3,4% alors qu'en Allemagne il a augmenté de 2,9%, ce qui pourrait favoriser l'importation en Allemagne de produits en provenance des autres pays européens.

Robin Emmott, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below