Le rythme du redressement budgétaire en débat à Bruxelles

jeudi 14 mars 2013 18h29
 

par Julien Ponthus

BRUXELLES (Reuters) - Le rythme du redressement budgétaire s'est imposé jeudi comme l'un des principaux débats du Conseil européen de Bruxelles, où les dirigeants des Vingt-Sept doivent adopter une stratégie pour ranimer la croissance et contrer l'explosion du chômage.

Jugés partiellement responsables de l'atonie de l'activité par des économistes, les efforts consentis pour réduire les déficits inquiètent aussi les politiques, qui craignent de voir le populisme gagner du terrain, comme en Italie avec le succès du Mouvement 5 Etoiles de l'humoriste italien Beppe Grillo.

Les dirigeants européens ont été accueillis par une manifestation organisée par les syndicats européens dénonçant une politique qui entraînerait l'UE dans une spirale négative.

"Non à l'austérité, oui à l'emploi des jeunes", pouvait-on lire sur une banderole brandie à un jet de pierre du quartier européen de Bruxelles bouclé par les forces de l'ordre.

La poursuite à marche forcée l'assainissement budgétaire constitue une véritable fracture politique dans l'Union.

François Hollande a pris la tête d'une coalition de pays qui réclame plus de temps pour assainir les comptes, reconnaissant que son objectif de ramener le déficit à 3% du PIB en 2013 ne pourrait être atteint et qu'il lui faudrait un an de plus.

"La souplesse est nécessaire si on veut faire en sorte que la croissance puisse être la priorité", a déclaré François Hollande à son arrivée au Conseil. "S'il y avait trop de rigidité, il y aurait à ce moment-là trop de chômage."

A l'inverse, Angela Merkel maintient que l'assainissement des comptes publics n'est pas incompatible avec la création d'emplois : le taux de chômage en Allemagne est moitié moindre que ce qu'il est en France, les comptes y sont pratiquement à l'équilibre et l'économie donne de sérieux signes de reprise.   Suite...

 
Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, à Bruxelles. Le rythme de l'assainissement budgétaire sera en débat jeudi au Conseil européen de Bruxelles, où les dirigeants des Vingt-Sept tenteront d'adopter une stratégie commune pour ranimer la croissance et contrer l'explosion du chômage. /Photo prise le 14 mars 2013/REUTERS/Yves Herman