Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

mardi 12 mars 2013 20h12
 

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a fini peu changé (+0,1% à 3.839,97 points), après avoir touché un nouveau plus haut de l'année à 3.855,07 points, les marchés marquant une pause alors que la situation politique incertaine en Italie vient rappeler que la zone euro n'est pas encore sortie de la crise.

* Avec des indicateurs avancés de l'OCDE qui confirment la reprise aux Etats-Unis et au Japon et laissent prévoir une amélioration en zone euro, les VALEURS CYCLIQUES ont été entourées. De son côté, le ministère allemand de l'Economie a dit entrevoir une reprise économique à partir du printemps.

BOUYGUES, plus forte hausse du CAC 40, a gagné 2,39% à 22,52 euros. SAINT-GOBAIN a pris 2,16% à 32,17 euros.

* ACCOR a gagné 1,95% à 28,76 euros. UBS a relevé son conseil de "neutre" à "acheter" et porté son objectif de cours de 26,50 à 31,50 euros. Le broker dit déceler un potentiel d'amélioration des marges alors que le groupe hôtelier est dans la septième année de son plan de réorganisation.

* EADS a gagné 1,47% à 41,115 euros. EADS a annoncé la démission de Lutz Bertling de la présidence exécutive d'Eurocopter, où il est remplacé par Guillaume Faury, venu de PSA.

* PSA s'est adjugé 2,02% à 6,673 euros. Le groupe automobile resserre sa direction pour mener à bien son redressement, un réaménagement qui se traduit notamment, outre le départ de Guillaume Faury à Eurocopter, par celui de Frédéric Saint-Geours, qui restera chargé de mission auprès du président Philippe Varin.

* STMICROELECTRONICS, plus forte baisse du CAC 40, a lâché 4,35% à 5,825 euros. STMicro et Ericsson (+0,73%) n'ont pas encore trouvé d'acquéreur pour leur coentreprise St-Ericsson et envisageraient son démantèlement, selon l'agence Bloomberg. Le titre reste gagnant de 8,51% depuis le début de l'année et surperforme le CAC 40 (+5,46%).

* LAFARGE, qui a subi des prises de bénéfice, a perdu 1,10% à 54,18 euros. Le titre avait gagné plus de 24% depuis le 12 février.

* Les prises de bénéfices se sont poursuivies sur le SECTEUR IMMOBILIER qui a accusé la plus forte baisse sectorielle en Europe (-1,26%), alimentée ce mardi par la foncière britannique British Land (-4,39%), qui a annoncé une émission de 90 millions d'actions nouvelles destinée à financer de nouveaux investissements.   Suite...

 
LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS