March 11, 2013 / 5:13 PM / 4 years ago

Les valeurs suivies à la clôture de la Bourse de Paris

5 MINUTES DE LECTURE

LA CLÔTURE DE LA BOURSE DE PARIS

PARIS (Reuters) - Les valeurs du jour lundi à la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 a reculé de 0,10% à 3.836,27 points à la clôture, la dégradation de la note de crédit de l'Italie ainsi que des indicateurs moins bons que prévu en Chine et en France ayant incité les investisseurs à la prudence.

En l'absence de catalyseurs, le volume d'affaires sur le CAC 40 a été relativement peu fourni, avec un peu moins de 2 milliards d'euros échangés sur Nyse Euronext.

* VEOLIA ENVIRONNEMENT (-2,59% à 10,35 euros) a accusé la plus forte baisse du CAC 40 après avoir gagné 17,7% au cours des huit dernières séances. Goldman Sachs n'est plus à l'achat sur la valeur, soulignant sa récente surperformance par rapport au secteur des services aux collectivités.

* Le SECTEUR DE L'IMMOBILIER a subi des prises de bénéfices, foncières et promoteurs soufflant après des résultats jugés solides et à la veille de l'ouverture du Mipim, le salon international de l'immobilier, à Cannes jusqu'à vendredi.

UNIBAIL-RODAMCO a reculé de 1,43% à 182,90 euros tandis que NEXITY a affiché le plus fort repli du SBF 120 (-2,9% à 26,275 euros). SILIC a baissé de 1,99% à 81,65 euros, ICADE de 1,23% à 67,27 euros et MERCIALYS de 1,21% à 15,905 euros.

L'indice Stoxx 600 du secteur immobilier a signé la plus forte baisse sectorielle en Europe (-0,89%).

* STMICROELECTRONICS a abandonné 1,34% à 6,09 euros, le titre retombant sous sa moyenne mobile à 50 jours. Le fabricant de semi-conducteurs a annoncé la démission de Didier Lamouche, PDG de ST-Ericsson, la coentreprise détenue à parité avec le suédois Ericsson, à compter du 31 mars.

* CREDIT AGRICOLE a perdu 0,88% à 7,193 euros. Morgan Stanley a abaissé son opinion de surpondérer à pondération en ligne.

Par ailleurs, la 'banque verte' va signer la cession du courtier Cheuvreux à Kepler Capital Markets le 22 mars, une transaction qui devrait être "négative" à hauteur de 70 millions pour le groupe bancaire, a déclaré à Reuters une source proche du courtier actions.

* EADS, en tête des hausses du CAC 40, a signé un nouveau plus haut historique en clôture à 40,52 euros (+1,3%) soutenu par la baisse de l'euro passé en cours de séance sous la barre de 1,30 dollar.

Par ailleurs, le directeur commercial de la filiale Airbus, John Leahy, a annoncé que le nouveau gros porteur A350 allait effectuer son premier vol cet été et a indiqué que l'avionneur comptait vendre cette année au moins 200 avions A320 de la génération actuelle.

* AXA a gagné 1,18% à 14,11 euros, signant sa cinquième séance de hausse d'affilée. Le titre, qui évolue dans une configuration haussière, a renoué avec ses niveaux atteints fin juillet 2011.

* MICHELIN a profité de rachats à bon compte pour avancer de 0,97% à 68,50 euros après avoir abandonné plus de 2% au cours des deux dernières séances.

Citi a remplacé Michelin par Continental (-1,24%) dans sa liste de valeurs préférées, tout en restant à l'achat sur le titre avec un objectif de cours à 80 euros. Le broker ajoute qu'en termes de cash flow disponible et de dynamique bénéficiaire, il préfère Continental.

Morgan Stanley a relevé son objectif de cours de 76 à 79 euros, restant à pondération en ligne.

* GEMALTO (+0,87% à 72,81 euros) a aussi repris des couleurs après avoir perdu 2,5% lors des deux séances précédentes et avant la publication de ses résultats annuels le 14 mars.

* ARCELORMITTAL a avancé de 0,93% à 11,455 euros. UBS est passé à l'achat sur le titre, estimant que le désendettement du sidérurgiste va progresser en 2013.

* PAGES JAUNES a signé la plus forte hausse du SBF 120 sur un bond de 7,46% à 2,16 euros. La valeur a bénéficié d'achats à bon compte après avoir lâché près de 30% depuis son plus haut de clôture de l'année le 1er février.

* VICAT a grimpé de 7,24% à 48,045 euros, la valeur ayant franchi plusieurs résistances techniques, dont sa moyenne mobile à 50 jours.

Dans une note, Citi a par ailleurs estimé que la valeur offrait un fort potentiel de croissance à un horizon de deux à trois ans.

* IPSOS (-2,73% à 28,815 euros) a accusé la plus forte baisse du SBF 120 derrière Nexity, le titre étant dans une configuration technique baissière après avoir cassé une zone de support à 29,63 euros.

* STENTYS (-6,22% à 12,97 euros) a souffert de prises de bénéfices après une envolée de plus de 10% la semaine dernière sur des spéculations concernant les résultats d'une étude.

La société a finalement confirmé samedi les résultats positifs de cette étude et a annoncé qu'elle prévoyait d'étendre la commercialisation de ses stents.

Blandine Hénault, Raoul Sachs, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below