L'international devrait tirer les ventes de Stallergènes en 2013

jeudi 7 mars 2013 19h40
 

PARIS (Reuters) - Stallergènes estime que son développement dans de nouveaux marchés internationaux, notamment aux Etats-Unis, devrait renforcer la progression de ses ventes en 2013 après un exercice 2012 en faible croissance.

Septième laboratoire français, principalement en concurrence avec le danois ALK Abello, Stallergènes élabore des produits de désensibilisation bien connus des victimes du rhume des foins ou des acariens.

Pour 2013, il vise un taux de croissance de son chiffre d'affaires "faiblement positif" sous réserve de remboursement stables dans l'Union européenne et table sur un excédent brut de trésorerie (Ebitda) représentant au minimum 25% de son chiffre d'affaires, contre 28,9% en 2012.

"La croissance du chiffre d'affaires sera renforcée par le dynamisme des nouveaux marchés internationaux et devrait s'accélérer au-delà de 2013", précise le groupe dans un communiqué.

Stallergènes, dont le fonds Ares Life Sciences détient près de 73% du capital, disposait à la fin 2012 d'une trésorerie nette de 90,4 millions d'euros qu'il compte notamment consacrer à son expansion internationale.

Alors que les autorités sanitaires américaines (FDA) viennent d'accepter d'examiner la demande d'enregistrement de l'Oralair, son traitement phare, Stallergènes indique qu'il évalue les meilleurs moyens pour commercialiser ce produit aux Etats-Unis.

"Les possibilités de collaboration avec des sociétés opérant dans le domaine de l'allergie sont en cours d'évaluation", a déclaré Roberto Gradnik, le directeur général, cité dans le communiqué.

Lancé en Europe en 2008, Oralair est déjà disponible dans 19 pays et ses ventes ont progressé de 33% à 16,2 millions d'euros en 2012.

Stallergènes a enregistré l'an dernier un bénéfice net de 37,4 millions d'euros (+1,2%) et un résultat opérationnel de 55,6 millions (+1,7%).   Suite...