Le déficit commercial français se creuse en janvier

jeudi 7 mars 2013 12h44
 

PARIS (Reuters) - Le déficit commercial de la France s'est creusé en janvier à 5,862 milliards d'euros, en raison en particulier d'exportations aéronautiques et automobiles moins importantes qu'en décembre, selon les données CVS/CJO publiées jeudi par les Douanes.

Le déficit de décembre a été révisé à la hausse, à 5,418 milliards d'euros, et le déficit pour l'ensemble de 2012 s'établit désormais à 67,500 milliards, après 74,040 en 2011.

"Très fermes en décembre, les exportations reculent en ce début d'année, du fait notamment d'un repli des ventes de matériels de transport (aéronautique et automobile)", soulignent les Douanes.

Les exportations sont ressorties à 36,735 milliards d'euros en janvier contre 37,626 milliards en décembre. Le glissement trimestriel s'élève à -1,9% à trois mois et +0,6% à 12 mois d'écart.

Outre le recul, qualifié de ponctuel, des livraisons de l'industrie aéronautique et spatiale et la contraction des ventes automobiles, les Douanes relèvent que le reflux des exportations de produits pétroliers raffinés et de matériel de guerre s'accentue.

"En revanche, le dynamisme des exportations agricoles et agroalimentaires ne se dément pas", ajoutent-elles, et les exportations de produits pharmaceutiques renouent avec la croissance.

Les ventes ont légèrement progressé vers l'Union européenne grâce à une poussée vers l'Allemagne dans l'aéronautique, qui fait plus que compenser un recul vers le Royaume-Uni, l'Espagne et l'Italie. Elles chutent vers l'Asie et l'Amérique où les livraisons d'Airbus sont moins importantes.

Les ventes d'Airbus (18 appareils) ont représenté 1,560 milliard d'euros en janvier contre 2,201 milliards en décembre (26 appareils).

Les importations se sont inscrites à 42,597 milliards d'euros après 43,044 milliards un mois plus tôt. Le glissement trimestriel est de -1,9% à trois mois et de +0,6% à 12 mois.   Suite...

 
LE DÉFICIT COMMERCIAL